Récital piano

Pierre-Laurent Aimard

Schönberg, Beethoven, Stockhausen

Pierre-Laurent AimardPierre-Laurent Aimard © Marco Borggreve
Karlheinz StockhausenKarlheinz Stockhausen © Lebrecht Music Arts/Bridgeman
Samedi 25 janvier 2020 à 17h00

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 25 janvier 2020 — 17h00
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Arnold Schönberg
    Funf Klavierstück op. 23
  • Ludwig van Beethoven
    Sonate n° 7
    Entracte
  • Ludwig van Beethoven
    Sonate n° 23 "Appassionata"
  • Karlheinz Stockhausen
    Klavierstück IX

Distribution

  • Pierre-Laurent Aimard, piano
Pierre-Laurent Aimard ne laisse rien au hasard. Chacun de ses programmes est soigneusement pensé. Ainsi en va-t-il de cette déambulation dans l’œuvre de trois compositeurs qui ont tous fait avancer la musique dans une nouvelle direction.

Tous les compositeurs de génie ne sont pas des révolutionnaires. Ce terme s’impose néanmoins s’agissant de Schönberg, Beethoven et Stockhausen. Le premier s’est libéré de l’influence du postromantisme pour mettre au point une nouvelle grammaire musicale, le dodécaphonisme, que ses ultimes pièces pour piano solo, formant l’Opus 33, mettent à nouveau en pratique. L’« Appassionata » de Beethoven est elle aussi une date : jamais auparavant le piano n’avait sonné de manière aussi orchestrale et déployé tant de richesses. Enfin Stockhausen, un inventeur de mondes qui, dans ses Klavierstücke, redéfinit une nouvelle manière d’aborder le clavier. Le plus célèbre d’entre eux, le neuvième, continue de fasciner près de soixante ans après sa composition.

Écouter et regarder

Ludwig van Beethoven : Sonate pour piano n° 23 - Pierre-Laurent Aimard (piano)
Karlheinz Stockhausen : Klavierstück IX - Dimitri Vassilakis (piano)