Spectacle

Amos Gitaï

Yitzhak Rabin, Chronique d'un assassinat

Yitzhak Rabin - Chronique d'un assassinat, Amos Gitaï, Festival d'AvignonYitzhak Rabin - Chronique d'un assassinat, Amos Gitaï, Festival d'Avignon © Christophe Raynaud de Lage
Lundi 8 octobre 2018 à 20h30

Tarifs

  • 10€
  • 20€
  • 25€
  • 35€
  • 40€
  • 50€

S’abonner

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 8 octobre 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h50

Programme

  • Textes d'Amos Gitaï et Marie-José Sanselme, inspirés de Leah Rabin (Mémoires), Oscar Wilde, William Shakespeare et de l’Ecclésiaste
  • Johann Sebastian Bach
    Le Clavier Bien Tempéré, Livre I, Prélude n°2 en do mineur BWV 847
    Le Clavier Bien Tempéré, Livre I, Prélude n°6 en ré mineur BWV 851
  • György Ligeti
    Lux Aeterna
  • Gustav Mahler
    Das Lied von der Erde (der Abschied) - extraits / arrangement pour voix, piano, accordéon et violoncelle - Franck Krawczyk (commande de la Philharmonie de Paris, création)
  • Maurice Ravel
    Kaddish
  • Ernest Bloch
    Schelomo - extraits
  • Projection d'extraits de films d'Amos Gitaï : "Le Dernier jour d'Yitzhak Rabin", "Donnons une chance à la Paix", "Kippour", "Carmel"
  • Diffusion sonore de lettres d'Efratia Gitai lues par Jeanne Moreau

Distribution

  • Barbara Hendricks, soprano
  • Edna Stern, piano
  • Gavriel Lipkind, violoncelle
  • Franck Krawczyk, accordéon
  • Ensemble Aedes
  • Mathieu Romano, chef de choeur
  • Sarah Adler, comédienne
  • Yaël Abecassis, comédienne
  • Jean Kalman, lumières
  • Nicolas Becker, son
  • Amos Gitaï, mise en scène
Pour Amos Gitaï, fervent militant pour la paix entre Israël et la Palestine, le travail de mémoire est une nécessité. Chronique d’un assassinat revient sur les circonstances de la mort de Yitzhak Rabin, un des grands artisans des accords d’Oslo.

Dans ses œuvres consacrées à Yitzhak Rabin, Amos Gitaï montre le climat de haine qui a mené à son assassinat en novembre 1995 et au déchirement de la société israélienne. Dans ses dernières heures marquées par un ultime appel à la réconciliation, on redécouvre le verbe d’un homme convaincu de la possibilité d’une paix non seulement avec les Palestiniens, mais également avec l’ensemble des pays arabes. Chronique d’un assassinat, qui a suscité l’émotion au Festival d’Avignon en 2016, revient à la Philharmonie de Paris avec de nouveaux musiciens, dont le violoncelliste Gavriel Lipkind, la soprano Barbara Hendricks et le violoniste Alexey Kochetkov. Ils interprètent des pages de Ravel, Ligeti et Nono. L’ensemble vocal Aedes, sous la direction de Mathieu Romano, représente chez Gitaï le peuple, les citoyens, tous ceux qui se sentent touchés et concernés par cette tragique recherche de la paix.

En lien avec ce concert

Rencontre

Rencontre avec Amos Gitaï