Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

le magazine des enfants

Zimzam et le Grossilence #1 - Perdu dans la forêt sonore

Zimzam court dans la forêt. Il vient de voler un Grossilence : un objet aux capacités extraordinaires.

Écoutez ce podcast sur Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts ou Spotify

 

1, 2, 3..; Boum !

Tu es-là ?

Écoute !

Je connais une histoire extraordinaire. Extra-extra-extra ordinaire.

il était un petit bonhomme qui courait dans la forêt.

Enfin on sait pas trop si c'est un petit bonhomme, ou une petite bonne femme, ou une bestiole ou juste un rêve.

Ou ce qu'on a envie d'ailleurs. C'est pour ça que je te demande pas de le dessiner parce que ce serait vraiment trop compliqué.

Il vaut mieux bien écouter et tu auras plein d'images dans tes petits oreilles.

Bref, tout ce qu’on sait c'est qu'il s'appelle Zimzam, et pourquoi court-t-il dans la forêt ? Et bien il a volé quelque chose. Il a volé un Grossilence, un objet merveilleux. Lorsqu'on le place sur ses oreilles, on n’entend plus ni les bruits dérangeants ni les paroles méchantes.

Et Zimzam déteste les paroles méchantes ça fait de l'orage dans sa petite tête et ça arrive quand on fait des bêtises.

Alors Zimzam court. Il se retourne de temps en temps pour voir si personne ne le suit.

Zim zam attention ! Boum !

Il est rentré dans un arbre et l'arbre fait un gros son.

Un son énorme qui emplit toute la forêt. Boum !

Zimzam est stupéfait.

Le Grossilence est sur ses oreilles il ne devrait pas entendre ce bruit embêtant.

Il pose sa main sur une deuxième arbre et l'arbre résonne comme tambour et fait vibrer son petit corps.

Zimzam comprend alors une chose incroyable. Il n'entend pas qu'avec ses oreilles.

 

« Ce sont mes petits os qui cliquètent ! ».

Fasciné par l'étrange pouvoir des arbres il se met à sautiller.

et hop et de l'un à l'autre et chaque fois qu'il touche un tronc ça fait boum et re-boum !

Et toi tu entends ce joli rythme ?

Bouche-toi les oreilles et écoute avec ton corps.

Comme Zim Zam.

 

Tu as compris que cette forêt était très très spéciale.

ZimzAm est perdu dans une forêt magique, la forêt sonore.

 

Je crois qu'il s'amuse beaucoup. Je ne sais pas toi mais moi je ne suis pas trop inquiète pour le moment.

 

Au bout d'un moment Zim zam est fatigué et s'assoit au bord d'une rivière pour reprendre son souffle.

Dans le lointain le "boum !" des arbres résonne encore.

« C'est trop fort ! Grossilence fais taire les arbres ! »

 

Le bruit s'arrête mais Zimzam a à peine le temps de pousser un soupir de soulagement que dans le glougloutement de la rivière un murmure s'élève.

Comme des « hummm", des clapotis de tambour, des gratouillis de cordes et le murmure devient de plus en plus fort.

 

« C'est agaçant, c'est très agaçant ! » tempête Zimzam.

 

Il saute dans l'eau, plif et plaf. Il frappe la surface de la rivière pour chasser les clapotis et les gratouillis. Plif... plaf.

 

Mais soudain, tout là-haut dans les feuillages, un hautbois passe, et l'attaque.

« Ho mais qu'est-ce donc encore ? c'est plus aigu ça »

Cette fois-ci Grossilence semble avoir compris, le hautbois devient tout grave et revient faire sa petite chanson haut-perchée.

 

« Ho non Grossilence je veux du grave », explique Zimzam, comme les « Boum! » des arbres.

Tient tiens on dirait que Zimzam veut du bruit maintenant. Ho écoute ! Le Grossilence fonctionne j'entends revenir les tambours.

tu veux l'aider ? Alors dessine les sons avec ton corps. Un boum c'est comme jeter ses bras en l'air alors hop on lève les bras ! On les baisse ! on les lève encore !

En rythme : En haut, en bas, en haut, en bas.

 

Ho non. Arrête les bras;

Arrête les bras

 

Un grand vent s'est levé, il y a trop de bruit mais Zimzam n'est pas content

« Qu'est-ce que c'est que tout ce tricotage d'instruments ? » dit Zimzam.

 

« Grossilence enlève ça. Et puis ça. Et encore ça. »

 

Le calme revient et Zimzam décide de reprendre sa route la forêt n'a pas l'air très sure.

 

Comme il se sent un peu seul sur le sentier, il sifflote parce que c'était quand même joli tous ces bruits. C'était de la musique.

Il aperçoit de gros rochers avec une sorte de trou noir au milieu c'est l'entrée d'une grotte.

 

Il est tard peut-être pourrait-il y passer la nuit. Mais une voix grosse se fait entendre dans la grotte, qui résonne comme des cailloux dans une rivière.

 

« Zimzam est un voleur, Zimzam est un voleur... »

 

« Grossilence j'entends des paroles méchantes... »

 

Mais qui parle depuis le fond de la grotte ?

 

Tape dans tes mains, mon histoire n'est pas terminée !



Raconté par Marion Rampal, écrit par Karine Chaunac, réalisé par Marie Guérin


L'œuvre à écouter :

Boléro, Maurice Ravel

Le Magazine
Cahiers d’exploration

Dans les différents cahiers d’exploration, une section « jeux » spécifiquement conçue pour les enfants sert de support aux activités d’approfondissement. Ces cahiers d’exploration proposent des parcours thématiques mettant l’accent sur des notions complémentaires.