Récital piano

Dimitri Vassilakis / Hideki Nagano

Boulez - CONCERT DIFFUSÉ SUR PHILHARMONIE LIVE

Replay - Dimitri Vassilakis, Hideki NaganoReplay - Dimitri Vassilakis, Hideki Nagano © Franck Ferville
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 19 janvier 2021 — 20h30
Le Studio - Philharmonie
Durée : environ 50 minutes

Programme

  • Pierre Boulez
    Sonate pour piano n° 2
    Structures, Livre II

Distribution

  • Dimitri Vassilakis, piano
  • Hidéki Nagano, piano

Ce concert initialement programmé le 18 janvier 2021 est diffusé le 19 janvier sur Philharmonie Live, où il restera disponible en différé.

INFORMATIONS COVID-19 : ANNULATIONS, MODIFICATIONS, REPORTS 



Ce concert inaugure l'intégrale de la musique pour piano de Pierre Boulez. D’une difficulté redoutable, la Deuxième Sonate figure au rang des partitions capitales pour piano du XXe siècle. Créé par Pierre Boulez et Yvonne Loriod, le Deuxième Livre des Structures fait quant à lui preuve d’une véritable séduction sonore.

Œuvre d’un compositeur âgé de seulement vingt-deux ans, la Deuxième Sonate bouscule les codes avec une âpreté et une férocité inédites. La volonté d’en découdre avec une toute une tradition y est manifeste, bien que l’ombre de Beethoven (avec notamment un écho à la Sonate Waldstein) soit présente dans cette partition d’une immense complexité. Son geste fulgurant en fait aussi une grande œuvre expressive. Dimitri Vassilakis et Hidéki Nagano jouent pour finir le Deuxième Livre des Structures, créé en 1961 au festival de Donaueschingen. Bénéficiant des acquis de la Troisième Sonate et de Pli selon Pli, il fait preuve de davantage de souplesse que le précédent, lequel s’appuyait sur le sérialisme intégral.

Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris
Concert enregistré par France Musique

Écouter et regarder

Pierre Boulez : Sonate no 2 - Dimitri Vassilakis, piano
Pierre Boulez : Structures, deuxième livre - Hidéki Nagano, Dimitri Vassilakis, pianos