Conservation de la collection

Conservation de la collection

Gestion des collections

La tenue d’un inventaire définit à la fois la nature de la collection et le statut de chaque objet. Le récolement décennal de cette collection a pour but de dénombrer et de constater les œuvres inscrites dans les registres d’inventaire. Les œuvres doivent être conservées dans des réserves adaptées et sécurisées, dont la température et l’hygrométrie obéissent à des normes rigoureuses. Précisément localisés et identifiés, les objets sont répertoriés dans un catalogue en ligne. Le suivi de l’état sanitaire de chaque objet peut nécessiter une procédure de conservation curative (restauration).

Acquisitions

Afin de compléter et d’enrichir sa collection, le Musée doit rester à l’affût d’un patrimoine rare en fonction des opportunités offertes sur un plan national et international. Ainsi, chaque année, de nouveaux instruments ou objets sélectionnés sur des critères de singularité, de renommée ou de rareté prennent nouvellement place au sein de la collection, permettant de développer la connaissance scientifique, mais aussi de renouveler l’attrait du musée pour le visiteur.

L’acquisition de nouvelles œuvres requiert des moyens de plus en plus importants ; aussi, la Philharmonie de Paris – Cité de la musique fait appel au mécénat privé pour pouvoir maintenir un haut niveau d’exigence pour ses acquisitions, en fonction de priorités établies par son comité d’acquisition.

Acquisitions 2016 du Musée de la musique – Google Arte & Culture (nouvelle fenêtre) Acquisitions 2015 du Musée de la musique – Google Arte & Culture (nouvelle fenêtre)

Tableau des acquisitions du Musée de la musique

Prêts et dépôts

Les collections du Musée de la musique sont régulièrement prêtées à des expositions temporaires aussi bien en France qu’à l’étranger.

Parallèlement, le Musée de la musique a mis en place, depuis quelques années, une politique de dépôts, permettant ainsi la présentation de ses œuvres dans des musées français. C’est ainsi que le Musée d’art et d’archéologie de Laon expose des instruments dans ses salles d’archéologie méditerranéenne. Le Musée Claude Debussy de Saint-Germain-en-Laye présente les objets ayant appartenu au musicien. Quant au Musée des musiques populaires (MUPOP) à Montluçon, il présente des accordéons, des guitares et des bûches des Flandres provenant des collections du Musée non exposées.

À l’inverse, des dépôts provenant du Musée du Louvre, du Musée national du Moyen Âge, du Musée national de la Renaissance-Château d’Ecouen, du Musée des Arts-Décoratifs, du Musée d’Orsay ou du Château de Versailles, viennent également compléter la présentation des collections du Musée de la musique.

Tableau des prêts 2015

Archives en ligne

Dans une démarche similaire de valorisation, le Musée entame la numérisation de ses fonds d’archives provenant d’ateliers de lutherie et de facture instrumentale. Ce projet de grande ampleur a commencé avec le traitement des archives des maisons Érard, Pleyel et Gaveau, et se poursuit au travers des archives des luthiers Gand et Bernardel, et Chanot-Chardon. Ces archives permettent de relier facture instrumentale, culture musicale et histoire des sciences et techniques.

Archives en ligne du Musée de la musique

Concerts et enregistrements

Les instruments en état de jeu font l’objet de concerts et d’enregistrements qui résultent de la collaboration entre l’Équipe Conservation-Recherche, musiciens et facteurs, dans une démarche d’exploration du patrimoine sonore, de développement des connaissances historiques et de diffusion culturelle.

Le Musée conduit également une politique de réalisation de copies ou de fac-similés d’instruments de sa collection quand ces instruments présentent des caractères de rareté ou de fragilité.

Enregistrements audio sur instruments du Musée

Enregistrements vidéo sur instruments du Musée

Consultations professionnelles

Conservatoire des patrimoines et des savoir-faire, le Musée de la musique est aussi un lieu d’accueil, où luthiers et facteurs d’instruments, musiciens, chercheurs en musicologie ou en organologie peuvent venir examiner des œuvres de la collection.

La consultation des œuvres du Musée se fait sur rendez-vous : musee@philharmoniedeparis.fr.

La documentation réalisée autour de la collection – dossiers d’œuvres, photographies, plans d’instruments – est accessible à la Médiathèque.