Collège
Salle de conférence - Philharmonie

L'opéra au XIXe siècle, de A à Z

Norma, Violetta, Mimi ou l'esthétique du dernier souffle

adulte
L'opéra au XIXe siècleL'opéra au XIXe siècle © Gil Lefauconnier

Infos pratiques

Mardi 24 mars 2020 à 15h00
250€ (le cycle) / 12€ (la séance)
Pour qui aime l’opéra, sans nul doute le XIXe siècle est le siècle par excellence. Qu’en est-il de ce genre dramatique hybride mêlant théâtre et musique ? Comment est-il traversé par les mouvements philosophiques, sociologiques et politiques du temps ? Quels en sont les codes, les représentations symboliques et les polémiques passionnées ? Quels en sont les enjeux esthétiques ? Après deux séances intitulées « l’abc » permettant de découvrir l’ensemble des aspects stylistiques et leurs évolutions (aussi bien en Italie, en France, en Allemagne qu’en Russie), des conférences thématiques vous invitent à pénétrer plus avant dans le monde aussi insolite qu’inouï de l’opéra romantique.

A partir de Norma, Violetta et Mimi, grandes héroïnes d'opéra du XIXe siècle, nous examinerons comment leur agonie permet aux compositeurs de construire une montée dramatique qui dépasse les séquences de ces opéras. Mais en offrant une place de choix aux divas qui les interprètent, ces ouvrages donnent aussi une représentation stéréotypée du destin des femmes. Au point qu'en 1949, Catherine Clément écrivait dans L'Opéra ou la défaite des femmes : "L’opéra n’est pas interdit aux femmes. C’est vrai. Les femmes en sont la parure, direz-vous, l’ornement indispensable à toute fête. Et elles chantent. Mieux, elles occupent la scène : sans cantatrice, pas d’opéra. Mais le rôle de parure, d’objet décoratif, n’est pas le rôle déterminant ; et les femmes, sur la scène d’opéra, chantent, immuablement, leur éternelle défaite. Jamais l’émotion n’est si poignante qu’au moment où la voix s’élève pour mourir. Regardez-les, ces héroïnes. Elles battent des ailes avec la voix, leurs bras se tordent, les voici à terre, mortes."

David Christoffel est poète, compositeur et créateur radiophonique. Auteur d’une dizaine d’opéras parlés, il est également à l’initiative d’études et d’expérimentations sur les rapports entre poésie et musique. Cela l’a conduit à publier autant des disques (telle la série d’albums Radio Toutlemonde) que des livres de poésie (Littéralicisme aux éditions de L’Attente, Argus du cannibalisme chez Publie.net) et à se produire dans de nombreux festivals de poésie (à Paris, Montréal, Marseille, Nantes, Ajaccio, Lodève...) et de musique (ManiFeste-2014, Festival d’Automne à Paris 2018). Docteur en musicologie de l’EHESS, il a publié en 2017, Ouvrez la tête (ma thèse sur Satie) aux éditions MF. Il est également l’auteur de l’essai La musique vous veut du bien (PUF, 2018) et le directeur du volume Orphée dissipé (RSH, Presses du Septentrion, 2018). Producteur de chroniques et d’émissions, il travaille pour France Musique de 2003 à 2004, puis de 2010 à 2014 et collabore aux programmes de France Culture depuis 2007 et d’Espace 2 (RTS) depuis 2013. Il croise également création radiophonique et médiation musicale avec des institutions d’enseignement supérieur comme le CNSMDP, Telecom ParisTech, le CNAM et différentes universités (Paris-7, Nice, Tours et Poitiers).

Intervenants

  • David Christoffel, conférencier, docteur en musicologie, producteur de radio