Penser la musicologie aujourd’hui Penser la musicologie aujourd’hui © Société française de musicologie DR
Colloque

Penser la musicologie aujourd'hui

objets, méthodes, prospectives

Du jeudi 23 novembre 2017 au samedi 25 novembre 2017
Lieu
Salle de conférence - Philharmonie
Salle de conférence
Comment venir ?Informations accessibilité
À l’occasion du centenaire de sa fondation (1917-2017), la Société française de musicologie propose une réflexion collective et prospective sur les définitions et les orientations de la discipline. Ouverte à toutes les musiques, des formes savantes aux cultures populaires, et nourrie d’une constellation d’approches (acoustique, ethnomusicologie, études de genre, histoire culturelle, iconographie, organologie, performance studies, etc.), la musicologie est en position aujourd’hui de repenser ses fondements et ses méthodes par une démarche épistémologique globale.

Le vendredi ainsi que le samedi matin, les sessions se dérouleront en parallèle à la Philharmonie de Paris et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Les communications titrées en anglais seront données dans la langue originale.

PROGRAMME


Jeudi 23 novembre (18h-19h30)

SALLE DE CONFÉRENCE - PHILHARMONIE DE PARIS

18h Ouverture

18h30-19h30 Conférence
Christophe Pirenne, L'étude des musiques populaires dans l'enseignement et la recherche universitaire en France



Vendredi 24 novembre (9h30-18h)

SALLE DE CONFÉRENCE - PHILHARMONIE DE PARIS

9h30-10h15 Conférence
Kevin Korsyn, Imagining Fragment X : completing Bach's art of fugue

10h30-12h30 Décentrer la musicologie ?
Discutant : Nicolas Donin
Esteban Buch, À propos de la signification politique de la musique
Golan Gur, In defence of Grand Theory : the theory of social systems and the prospects of music sociology

*
Michel Duchesneau, Musicologie française (1850-1920) : interdisciplinaire malgré elle
Mathilde Catz, La traduction musicologique en français : devoir d’inventaire ?


14h-14h45 Conférence
Gianmario Borio, Compositional thought and musicological research in the framework of the audiovisual culture

15h-16h30 Vers les humanités numériques
Discutant : Stéphane Roth
Caroline Traube, La musicologie aujourd’hui, à la confluence des sciences humaines, des sciences expérimentales et des technologies du numérique
Christophe Guillotel, Les humanités numériques face aux spécificités de la musicologie française : quels apports au renouveau de la discipline ?
Yakir Ariel, The new concept of « applied musicology » : incorporating musicological knowledge in music industry innovations and in information technology

16h40-18h Le paradigme pop
Discutante : Solveig Serre
Irina Kirchberg, Analyser les arrangements orchestraux de musique de jeux vidéo : une enquête sociomusicologique avec les amateurs pour alliés
Jean-René Larue, Rock progressif et territoire : approche géographique du rock progressif en France et en Italie
Jason Julliot, L'étude d'un genre musical aux marges de la musicologie : le cas du metal symphonique
Maxime Cottin, Schenker et la popular music : une reconsidération


SALON VINTEUIL - CNSMDP

9h30-10h15 Conférence
Katharine Ellis, À la recherche d’une histoire de la vie musicale en France durant le « réveil des provinces »

10h30-12h45 Histoire et figures
Discutante : Catherine Massip
Markus Schneider, Le traitement de la prosodie latine dans la musique sacrée française, du baroque à l’époque moderne
Guillaume Avocat, Dans l'atelier de Pierre Desvignes. Réflexions sur la fabrique du répertoire musical de Notre-Dame de Paris (1802-1827)
Raphaëlle Legrand et Théodora Psychoyou, La « méthode Michel Brenet », entre érudition classique et scientificité moderne
Christophe Corbier, Avant la sémiologie : les cours d'histoire de la musique de Roland Barthes à l'Institut français des hautes études en Roumanie
Keith Clifton, Bolero, Pop culture, and the twilight of espagnolade

14h-14h45 Conférence
Jean-Jacques Eigeldinger, Chopin : texte et interprétation. De l’œuvre en progrès à l’instrument original

15h-16h15 Indisciplines
Discutant : Nicolas Dufetel
Pierpaolo Polzonetti, Gastromusicology and opera studies
Jérôme Rossi, Réflexions pour une musicologie filmique
Jann Pasler, Theorizing new media as sites for cultural negotiation in Paris and its colonies

16h30-18h Performance practice
Discutant : Denis Herlin
Lola Salem, En quête d’un « frisson » : quelle inscription de l’interprète lyrique baroque dans les partitions d’opéras ?
Sylvain Caron, Interpréter François Couperin au clavecin : de Landowska à Baumont
Isabelle Ragnard, Les musicologues médiévistes français et l’enregistrement discographique dans la première moitié du XXe siècle

18h30-19h15 CONCERT*

Maurice Ravel, Concerto pour la main gauche, transcrit par Alfred Cortot pour deux pianos
Paul Drouet et Guillaume Masson (CNSMDP), piano
Création à partir du manuscrit conservé à la Médiathèque Musicale Mahler (Paris) - adaptation de la partie de soliste à deux mains et réduction de l’orchestre pour un second piano, par Vincent Bridet

*Inscription dans la limite des places disponibles auprès du Conservatoire : reservation@cnsmdp.fr

Samedi 25 novembre (9h30-18h)

SALLE DE CONFÉRENCE - PHILHARMONIE DE PARIS

9h30-12h30 Les identités remarquables
Discutante : Catherine Deutsch
Martin Guerpin, Réflexions sur les enjeux patrimoniaux et nationaux de l’émergence de la musicologie française (1890-1930)
Louis Delpech, L'invention de la musicologie française et le modèle allemand : représentations, réseaux, acteurs (1890-1917)
Helena Tyrväinen, Georges Houdard et Ilmari Krohn, deux pionniers de la musicologie universitaire : une amitié au-delà des frontières (1900–1912)
Matthieu Cailliez, Diffusion et réception de la musicologie française dans l’espace germanophone entre 1917 et 2017 : un bilan contrasté
Claude Abromont, Schönberg et la théorie de la monotonalité : réception française et prolongements


SALLE EMMANUEL - CNSMDP

9h30-12h30 Corps et technique
Discutant : Yves Balmer
Gianfranco Vinay, Naissance et développements de la choréomusicologie.  Problèmes méthodologiques et perspectives nouvelles
Mario Lorenzo, Vers la dissolution du problème « mille-pattes » : « juger les relations par l'oreille » avec J.-Cl. Risset
Laurent Cugny, La théorie de la formativité audiotactile : apports et perspectives

*
Nathalie Hérold, Formes d’ondes, sonagrammes, descripteurs audio : quels usages musicologiques ?
Pierre Couprie, Nouvelles approches audionumériques pour l'analyse musicale
Alain Bonardi, De la musicologie des œuvres mixtes à une musicologie active sur support numérique

SALLE DE CONFÉRENCE - PHILHARMONIE DE PARIS

14h-14h45 Conférence
Inga Mai Groote
, L’histoire de la théorie musicale : enjeux et perspectives d’une approche matérielle

15h-16h30 Organiser la musicologie française — autour de la SFM
Discutant : Guy Gosselin
Gabriela Elgarrista, Une vision originale de la musicologie par un président de la SFM : André Schaeffner (1895-1980)
Stefan Keym, La Société internationale de musique : une devancière de la Société française de musicologie ?
Isabelle Porto San Martin, L’Espagne de la Société française de musicologie : choix, sources et débats

16h30-18h Table ronde : Des savoirs en sociétés
Modération : Karine Le Bail
Avec la participation de : Jean-Michel Bardez (Société française d’analyse musicale), Florence Gétreau (Société française de musicologie), Nicolas Prevôt (Société française d’ethnomusicologie) et Anne Sedès (Association française d’informatique musicale).

EN PARTENARIAT AVEC LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE MUSICOLOGIE ET LE CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE ET DE DANSE DE PARIS

Tarifs

  • Entrée libre sur réservation