Concert sur instruments du Musée

Un salon fantastique

Jean-François Heisser - Marie-Joseph Jude - Berlioz, Liszt

Jean-François HeisserJean-François Heisser © Thomas Chapuzot
Marie-Josèphe JudeMarie-Josèphe Jude © Eric Manas
Piano vis-à-vis Maison Pleyel 1928 - Collection Musée de la MusiquePiano vis-à-vis Maison Pleyel 1928 - Collection Musée de la Musique © Claude Germain
Samedi 12 janvier 2019 à 18h00

S’abonner

Infos pratiques

Samedi 12 janvier 2019 — 18h00
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 2h00 avec 1 entracte

Programme

  • Hector Berlioz
    Symphonie fantastique / Transcription Jean-François Heisser
  • Franz Liszt
    Sonate en si mineur / Transcription Camille Saint-Saëns

Distribution

  • Jean-François Heisser
  • Marie-Josèphe Jude
  • , Piano vis-à-vis Pleyel 1928

Deux monuments du romantisme joués sur un instrument hors du commun et dans des transcriptions audacieuses. Un tour de force qui nous révèle des aspects cachés de Berlioz  et  Liszt, créateurs si intimement liés.

Œuvre pleine des couleurs, des visions et des fureurs de l’orchestre, la Symphonique fantastique fut pourtant d’abord connue dans sa version pour piano, signée Liszt, qui en restitue admirablement le relief. La transcription de Jean-François Heisser s’inscrit dans cette lignée. Plus étonnante encore, la version pour deux pianos réalisée par Saint-Saëns de l’immense Sonate de Liszt. Un tour de force quand on connaît le rubato, les inflexions que nécessite l’œuvre originale, pour piano solo. La dimension orchestrale de la partition y apparaît au grand jour. Marie-Josèphe Jude et Jean-François Heisser touchent un joyau des collections du Musée de la musique, un piano vis-à-vis Pleyel de 1928 : deux instruments en un, en quelque sorte.

Écouter et regarder

Hector Berlioz (transcr. Franz Liszt) : Symphonie fantastique (version piano), II. Un bal - Roger Muraro
Franz Liszt (transcr. Camille Saint-Saëns), Sonate en si mineur (version 2 pianos) - Arthur Ancelle, Ludmila Berlinskaya