Concert symphonique

Orchestre français des jeunes

David Zinman

David ZinmanDavid Zinman © P. Ketterer
Nelson FreireNelson Freire © E. Dahan / Deutsche Grammophon
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 18 décembre 2015 — 20h30
tout public
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Hector Berlioz
    Ouverture du Carnaval romain
  • Sergueï Rachmaninov
    Danses symphoniques
    Entracte
  • Johannes Brahms
    Concerto pour piano n° 2

Distribution

  • Orchestre Français des Jeunes
  • David Zinman, direction
  • Nelson Freire, piano
Suite aux évènements tragiques du 13 novembre dernier qui ont frappé la France, les professionnels du spectacle français s’unissent, ce vendredi 18 décembre, pour une opération exceptionnelle sous le mot d’ordre #MaPlaceEstDansLaSalle.
En savoir plus sur www.maplaceestdanslasalle.com


Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



Aux côtés de David Zinman, Nelson Freire interprète l’un de ses concertos de prédilection, le Deuxième de Brahms.

Après l’énergique ouverture du Carnaval romain de Berlioz, place aux puissantes Danses symphoniques, l’ultime œuvre de Rachmaninov, composée en 1940, et dont il existe une version pour deux pianos. Pour en exalter la vie intense et la fantasmagorie, un des meilleurs chefs de notre temps, l’inventif musicien américain David Zinman, ancien disciple de Pierre Monteux et nouveau directeur musical de l’Orchestre Français des Jeunes. Place ensuite à un seigneur du piano, Nelson Freire. Tous deux ont signé une interprétation remarquable du Troisième Concerto de Rachmaninov, récemment éditée sur disque. Parions que le miracle se renouvelle avec le Deuxième Concerto de Brahms, un des chevaux de bataille du pianiste brésilien, dont il exalte comme peu le lyrisme et auquel il confère toute sa chaleur et sa noblesse.
L'Orchestre Français des Jeunes est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication. Il est membre de la Fédération européenne des orchestres nationaux de jeunes (EFNYO) et de l’Association Française des Orchestres (AFO). Depuis 2007, l'Orchestre Français des Jeunes est en résidence au Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence.