Concert symphonique

Staatskapelle Berlin / Daniel Barenboim

Mozart et Bruckner

Daniel Barenboim     Daniel Barenboim © M. Rittershaus
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 7 janvier 2017 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Concerto pour piano n° 22
    Entracte
  • Anton Bruckner
    Symphonie n° 3

Distribution

  • Staatskapelle Berlin
  • Daniel Barenboim, direction, piano
La seconde partie de ce concert, la symphonie n°3 de Bruckner, sera diffusée en direct sur live.philharmoniedeparis.fr à partir de 21h30. Ce programme restera disponible pendant six mois.

Ce qui relie Mozart à Bruckner, c’est le talent et la force d’interprétation de Daniel Barenboim, très tôt repérée dans le répertoire mozartien et qui atteint un degré inégalé de maturité musicale dans la compréhension de l’oeuvre de Bruckner.
Avec la Staatskapelle Berlin, Barenboim peut compter sur un orchestre qui maîtrise les moindres recoins de cette oeuvre exigeante.

Comme l'exprime fièrement son premier mouvement, le Concerto n° 22 de Mozart est l'émanation d'un Mozart insouciant et  joyeux. L'esprit du divertissement imprègne cette œuvre lumineuse qui se pare de motifs de fanfare et d'intermédes apaisés. Dédiée "très respectueusement" à Richard Wagner, la Troisième Symphonie d'Anton Bruckner fut terminée en 1873, avant d'être reprise en 1877 puis en 1888. La création, dirigée par le compositeur, se solda par un échec retentissant. Défendue à la fois par Wagner et par Gustav Mahler, la Troisième, qui se caractérise par l'ampleur de ses mouvements extrêmes, sera néanmoins redonnée à Vienne treize ans plus tard avec le plus grand succès. 

Etre fan de la Staatskapelle Berlin
En savoir plus sur la Staatskapelle Berlin

Dans le cadre de l’intégrale des symphonies de Bruckner en neuf concerts, de septembre 2016 à septembre 2017.

Écouter et regarder

Symphony No. 3 in D Minor, WAB 103: 2. Adagio, bewegt, quasi andante (Version 1877)
Piano Concerto No. 22 in E-Flat Major, K. 482: III. Allegro (Cadenza by Edwin Fischer)