Concert symphonique

Echo-Fragmente

Chœur et Orchestre de Paris - Ensemble intercontemporain - Les Arts Florissants

Jörg WidmannJörg Widmann © Marco Borggreve
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 5 avril 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Jean-Féry Rebel
    Les Elémens
  • Jörg Widmann
    Echo-Fragmente, pour clarinette et groupes instrumentaux
  • Jonathan Harvey
    Wheel of Emptiness pour seize musiciens
  • Charles Ives
    Symphonie n° 4

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Choeur de l'Orchestre de Paris
  • Ensemble intercontemporain
  • Les Arts Florissants
  • George Jackson, direction
  • Paul Agnew, direction
  • Jörg Widmann, clarinette
  • Simon Crawford-Phillips, piano
  • Lionel Sow, chef de choeur
Daniel Harding, souffrant, ne pourra pas diriger ce concert.
Il sera remplacé par George Jackson, jeune chef d’orchestre anglais lauréat du prix de direction d’Aspen en 2015 ayant suivi les enseignements de Bernard Haitink, Michael Tilson Thomas, Kurt Masur et Daniel Harding.

Le programme du concert reste inchangé.


 
Rencontre unique entre l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain et Les Arts Florissants. Les audaces baroques se confrontent aux vertiges sonores de Widmann et Harvey jusqu’au foisonnement inouï de la Symphonie n° 4 de Charles Ives.

Echo-Fragmente est un concerto pour clarinette écrit pour deux orchestres – l’un moderne et l’autre baroque – accordés selon deux diapasons différents. Au milieu, comme ballotée par ces vertiges autour d’un équilibre fragile, la clarinette virtuose de Jörg Widmann. Dans la « Symphonie nouvelle » de 1737 intitulée Les Elemens, le mouvement « Le Cahos » semble avoir été écrit hier. Jonathan Harvey met également en scène les éléments et le chaos grâce à un dispositif de sonorisation questionnant la notion de vide (au sens bouddhiste). Ives repousse quant à lui les limites de l’intelligible et du spectaculaire. L’Orchestre de Paris renforce sa complicité avec deux ensembles résidents à la Philharmonie pour une expérience hautement singulière croisant les répertoires et unifiée autour d’un certain esprit transgressif. Un véritable électrochoc.
Coproduction Orchestre de Paris, Ensemble intercontemporain, les Arts Florissants