Concert symphonique

Gautier Capuçon

Orchestre de chambre de Paris - Rossini, Haydn, Dvorák, Saint-Saëns...

Gautier CapuçonGautier Capuçon © Fabien Monthubert
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 12 avril 2018 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Gioacchino Rossini
    Ouverture de "La Scala di seta"
  • Joseph Haydn
    Concerto pour violoncelle en ut majeur
  • Antonín Dvořák
    Silent Woods
  • Giovanni Sollima
    Violoncelles, vibrez!
  • Jules Massenet
    Méditation de Thaïs
  • David Popper
    Danse des elfes (arr. Emil Ludmány)
  • Camille Saint-Saëns
    Le Cygne extrait du Carnaval des animaux (arr. Paul Vidal)
  • Niccolò Paganini
    Variations sur une seule corde, sur un thème de Rossini (arr. Paul Tortelier)

Distribution

  • Orchestre de Chambre de Paris
  • Adrien Perruchon, direction
  • Gautier Capuçon, violoncelle
  • Benoît Grenet, violoncelle
  • Fanny Sage, danse
C’est une sorte de récital avec orchestre que propose le violoncelliste Gautier Capucon : autour d’un concerto de Haydn, il alterne la virtuosité de Paganini, les moments méditatifs et des pages plus contemporaines telles que l’ardent sextuor du compositeur italien Giovanni Sollima.

Apparu dans le sillage de son frère Renaud, Gautier Capuçon n'en a pas moins tracé très rapidement son chemin seul. Peu de violoncellistes français peuvent aujourd'hui se targuer d’accomplir une aussi belle carrière internationale, avec des concerts donnés auprès des plus grands orchestres tels que les Berliner Philharmoniker ou le Concertgebouw d’Amsterdam. Délaissant désormais le strict répertoire du récital solo, Gautier Capuçon s’entoure d’une véritable famille parmi laquelle l’Orchestre de chambre de Paris occupe une place privilégiée. Après avoir créé un concerto de Philippe Manoury la saison passée, le violoncelliste propose ici un large programme composé de joyaux concertants (Haydn) et de pages célèbres (la Méditation de Thaïs, Le Cygne) transcrites pour son instrument.