Concert symphonique

Orchestre de Paris

Jakub Hrusa - Renaud Capuçon - Stéphanie D'Oustrac - Vincent Warnier - Ives, Bartok, Berlioz, Janacek

Renaud CapuçonRenaud Capuçon © Simon Fowler
Jakub HrusaJakub Hrusa © Andreas Herzau
Stéphanie d'OustracStéphanie d'Oustrac © Perla Maarek
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 19 septembre 2018 — 20h30
Jeudi 20 septembre 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h10 dont 1 entracte

Programme

  • Charles Ives
    The Unanswered Question
  • Béla Bartók
    Concerto pour violon n° 2
    Entracte
  • Hector Berlioz
    Cléopâtre, scène lyrique
  • Leoš Janácek
    Taras Bulba

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Jakub Hruša, direction
  • Renaud Capuçon, violon
  • Stéphanie d'Oustrac, mezzo-soprano
  • Vincent Warnier, orgue
L’énigme existentielle de Charles Ives précède trois œuvres riches de sentiments forts : la fièvre du Concerto pour violon no 2 de Bartók, interprété par Renaud Capuçon ; la passion tragique de La Mort de Cléopâtre de Berlioz et la ferveur épique du Taras Bulba de Janácek.

D’une étonnante économie de moyens, l’œuvre de Charles Ives fait figure d’aphorisme mystérieux : la question demeure sans réponse. Le Concerto pour violon no 2 de Bartók, créé en 1939 – un des sommets du genre –, captive par son énergie exacerbée et son expressionisme haletant. Avec sa cantate La Mort de Cléopâtre, Berlioz, concourait en 1829 pour la troisième fois au prix de Rome qu’il finit par remporter. L’œuvre, dont la richesse rythmique et mélodique enchâsse comme un joyau l’histoire d’amour et de mort de Cléopâtre et d’Antoine, trouve en Stéphanie d’Oustrac une interprète de choix. Le Taras Bulba de Janácek, d’après Gogol, œuvre poignante dédiée au célèbre chef cosaque, véritable maelström de sentiments et hymne à la liberté, dessine en filigrane l’espoir du compositeur de voir le peuple tchèque se libérer du joug austro-hongrois et accéder à son indépendance.
Concert diffusé le 8 décembre 2018 sur France Musique

Écouter et regarder

Hector Berlioz : Cléopâtre, IV. « Non ! … non, de vos demeures funèbres » - Orchestre de Paris, Jessye Norman (soprano), Daniel Barenboim (direction)
Béla Bartók : Concerto pour violon n° 2 Sz. 112, I. Allegro non troppo - London Symphony Orchestra, Renaud Capuçon (violon), François-Xavier Roth (direction)