Concert symphonique

Orchestre de Paris

De Cuba à Gershwin - Thomas Hengelbrock - Hakan Hardenberger - Stefano Bollani

Thomas HengelbrockThomas Hengelbrock © Florence Grandidier
Hakan HardenbergerHakan Hardenberger © Marco Borggreve
Stefano BollaniStefano Bollani © Valentina Cenni

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 5 juin 2019 — 20h30
Jeudi 6 juin 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h50

Programme

  • William Grant Still
    Poem for Orchestra
  • George Gershwin
    Rhapsody in Blue
  • William Levi Dawson
    Negro Folk Symphony (The Bond of Africa)
  • Bernd Alois Zimmermann
    Nobody knows the trouble I see
    concerto pour trompette
  • Jenny Peña Campo
    Suite cubaine

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Thomas Hengelbrock, direction
  • Hakan Hardenberger, trompette
  • Stefano Bollani, piano
Deux œuvres fortes de compositeurs noirs américains qui ont enrichi, au même titre que l’éternelle Rhapsody in blue de Gershwin, la musique du xxe siècle. Le Concerto de Zimmermann offre un contrepoint sombre et angoissé avant les accents cubains irrésistibles de Jenny Peña Campo.

William Grant Still et William Levi Dawson ont tous deux jeté les bases d’une musique symphonique noire américaine. Le premier, élève de Varèse, fait preuve dans son Poem d’une étonnante ardeur et confie aux cordes des envolées langoureuses dignes d’un film hollywoodien. Le second brasse également les styles dans son réjouissant Bond of Africa, créé par le chef légendaire Leopold Stokowski. Après la Rhapsody in Blue, emblème même de la musique américaine, dont chaque écoute procure un plaisir renouvelé, le Concerto de Bernd Alois Zimmermann, à mi-chemin entre sérialisme et jazz, dresse un portrait torturé mais lucide de la condition noire américaine. La Suite cubaine de Jenny Peña Campo nous mène pour finir sur les rives de Cuba. Thomas Hengelbrock déploie ce chatoyant kaléidoscope placé sous l’étendard de la lutte contre la ségrégation.

800 places debout sont proposées au tarif de 10 euros pour ce concert au format exceptionnel.

En lien avec ce concert

Rencontre

Rencontre avec Thomas Hengelbrock

Écouter et regarder

William Levi Dawson : Negro Folk Symphony, I. The Bond of Africa - American Symphony Orchestra, Leopold Stokowski (direction)
Bernd Alois Zimmermann : Concerto pour trompette « Nobody Knows the Trouble I See » - SWF Sinfonieorchester Baden-Baden, , SWF Sinfonie Orchester Baden-Baden & Michael Gielen (trompette), Michael Gielen (direction)
George Gershwin : Rhapsody in Blue - Gewandhausorchester Leipzig, Stefano Bollani (piano), Riccardo Chailly (direction)