Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Enfants & familles

Pour des raisons techniques, nous n’avons pas pu ouvrir à la vente les activités et spectacles enfants et famille. La mise en vente est reportée au jeudi 2 juin, 12h.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Beethoven

Orchestre Philharmonique de Radio France - Myung-Whun Chung - Ji Yoon Park - Eric Levionnois
Concert symphonique
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Ludwig van Beethoven
Triple concerto
Entracte
Symphonie n° 6 "Pastorale"
Orchestre Philharmonique de Radio France
Myung-Whun Chung, piano, direction
Ji-Yoon Park, violon
Eric Levionnois, violoncelle

Le contexte sanitaire actuel oblige l’Orchestre Philharmonique de Radio France à adapter le programme de ce concert. Ainsi, la Symphonie n° 3 de Gustav Mahler initialement programmée est remplacée par un programme Beethoven symphonique et concertant avec la participation exceptionnelle de Myung-Whun Chung au piano.


 

Programme tout Beethoven pour les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, avec l'exubérant Triple Concerto et la Symphonie « Pastorale ». À la baguette et au piano, Myung-Whun Chung.

Il est des œuvres dont la célébrité est inversement proportionnelle à ce qu’on connaît de leurs circonstances de composition. Ainsi, bien des incertitudes demeurent au sujet de la destination, de la date de création et de la publication du Triple Concerto de Beethoven. Probablement la partition est-elle bien avancée lorsque le compositeur propose à l’éditeur Breitkopf & Härtel une « symphonie concertante pour violon, violoncelle et piano avec orchestre complet ». Le titre envisagé alors fait allusion au genre qui connaît un grand succès à Paris à partir des années 1770. Le Triple Concerto conserve un caractère de divertissement, même si les vigoureux thèmes du premier mouvement portent bien la marque de leur auteur. Le finale est une polonaise, idée adoptée par de nombreux concertos de l’époque. La Symphonie « Pastorale » a fasciné bien des musiciens romantiques, qui ont vu là une préfiguration de leurs recherches et de leurs aspirations : une œuvre à programme et l’exaltation de la nature. Toutefois, en dépit des titres inscrits en tête de ses mouvements, sa narration se limite à l’idée d’une contrée idyllique, peuplée de paysans francs et enjoués, brièvement perturbée par le fracas du tonnerre. Elle ne s’inspire d’aucun substrat littéraire et ne livre pas une autobiographie romancée, au contraire de ce que réalisera Berlioz dans sa Symphonie fantastique. En définitive, la Pastorale apparaît moins dramatique que la Cinquième Symphonie.

 

Production Radio France

Concert diffusé en direct sur France Musique

Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7