Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Ce soir

 L'opéra en concert Alcina de Haendel programmé ce mardi 7 février à 20h est maintenu.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

RSO Wien / Marin Alsop

Gabriela Montero - Eisendle, Mozart, Dvořák
Concert symphonique
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Hannah Eisendle
Heliosis
création française
Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano n° 24
Entracte
Antonín Dvořák
Symphonie n°7
Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne
Marin Alsop , direction
Gabriela Montero , piano

Programme contrasté pour Marin Alsop à la tête de son orchestre viennois, qui nous conduit de l'inspiration contemporaine d'Hannah Einsendle au romantisme Mitteleuropa d'Antonin Dvořák.

Dans heliosis, créé en 2022 par Marin Alsop, la jeune compositrice autrichienne Hannah Einsendle traduit en musique les effets d'une exposition excessive au soleil. Passionné et sombre, le Concerto n° 24 de Mozart a sans doute influencé ceux de Beethoven, en particulier le troisième qui est écrit dans le même ton d’ut mineur. L’orchestre plutôt dense, qui ne craint pas de faire chanter les vents en groupes serrés et éloquents, occupe une place importante par rapport au piano, celui-ci s’inscrivant dans une dramaturgie globale. Quand Anton Dvorák entreprend sa Septième Symphonie, il est déjà très estimé en tant que symphoniste et régulièrement invité à Londres : la Philharmonic Society vient de le nommer membre d’honneur. Les grands chefs Hans Richter, Hans von Bülow, Arthur Nikisch vont populariser la Septième en Allemagne ; Dvorák envoie sa partition à Tchaïkovski, qui l’accueille très favorablement. Mais c’est surtout sous l’influence de l’ami Brahms que se place l’ouvrage : la création récente de sa Troisième Symphonie a certainement été déterminante. Ici, Dvorák dément l’image du gentil folkloriste éternellement réjoui ; il endosse la cape d’un romantique tendu.

Écouter et regarder

Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour piano n° 24 - Leif Ove Andsnes (piano), Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, Mariss Jansons (direction)
Antonín Dvorák : Symphonie n° 7 - Berliner Philharmoniker, Sir Simon Rattle (direction)
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7

À découvrir

Concert symphonique

Opéra national de Paris / Gustavo Dudamel

Samedi 8 avril 2023 à 20h00
Musique française et répertoire autrichien sont ici réunis par Gustavo Dudamel qui déploie avec talent les mille…
Infos et réservation
Concert symphonique

Rendez-vous avec Mahler

Mardi 9 mai 2023 à 20h00
Delphine de Vigan et Case Scaglione nous plongent dans la tempétueuse et véhémente odyssée de la Cinquième de Mahler. 
Infos et réservation
Concert symphonique

Staatskapelle Berlin / Daniel Barenboim

Mercredi 12 avril 2023 à 20h00
Grand invité de la Biennale Pierre Boulez, Daniel Barenboim, à la tête de la Staatskapelle Berlin, insère le Livre pour…
Infos et réservation
Concert symphonique

Orchestre des Champs-Élysées / Louis Langrée

Dimanche 2 avril 2023 à 16h00
Louis Langrée et l'Orchestre des Champs-Élysées rendent hommage à la grande époque de la musique française, magnifiée à…
Infos et réservation