Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Vent d’Est

Edgar Moreau - Orchestre national du Capitole de Toulouse - Tugan Sokhiev - Dvořák, Chostakovitch
Concert symphonique
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h30 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Antonín Dvořák
Concerto pour violoncelle n° 2
Entracte
Dmitri Chostakovitch
Symphonie n° 9
Orchestre National du Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev , direction
Edgar Moreau , violoncelle

Tugan Sokhiev et l'Orchestre national du Capitole de Toulouse révèlent l'ironie subtile de la Neuvième de Chostakovitch. Edgar Moreau s'empare du plus beau concerto pour violoncelle du répertoire. 

Bien loin d’un « concerto d’estrade » réservant des moments privilégiés et convenus de virtuosité, c’est un esprit rhapsodique qui anime le Concerto de Dvořák tout entier. La partie de violoncelle soliste, si elle est d’une redoutable difficulté, ne cesse en effet de tisser avec l’orchestre un dialogue subtil, où jamais ne domine l’un ou l’autre des deux protagonistes, et qui laisse apparaître avec une grande clarté la riche palette de timbres du violoncelle et de l’orchestre. « La plupart de mes symphonies sont des monuments funéraires », observe Chostakovitch dans ses Mémoires. Seule la Neuvième semble échapper à la règle : le ton en est joyeux et détendu, l’orchestration légère, le tissu jamais surchargé, le pathos délibérément absent. Les proportions restreintes, sinon « classiques », en font la symphonie la plus courte du musicien. Un « monument funéraire » ? Certainement pas – plutôt une illustration ironique de la musique prônée par le pouvoir. Le chef d’orchestre Mravinski, créateur de l’œuvre, ne s’y est pas trompé, évoquant une musique conçue « contre les philistins, avec leur complaisance et leur enflure, leur souci de se reposer sur leurs lauriers ». De quoi attiser l’ire de Staline – qui ne manqua pas de se faire entendre.

Coproduction Orchestre national du Capitole de Toulouse, Philharmonie de Paris

Écouter et regarder

Antonín Dvorák : Concerto pour violoncelle - Jean-Guihen Queyras (violoncelle), London Symphony Orchestra, François-Xavier Roth (direction)
Dmitri Chostakovitch : Symphonie n° 9 - Russian National Orchestra, Mikhaïl Pletnev (direction)
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7

À découvrir

Concert symphonique

Orchestre national symphonique de Lettonie / Andris Poga

Vendredi 24 février 2023 à 20h00
Andris Poga dirige l’Orchestre National de Lettonie dans des extraits de Roméo et Juliette de Prokofiev. Iveta Apkalna…
Infos et réservation
Concert symphonique

Vienne

Dimanche 23 avril 2023 à 16h00
Programme des plus riches pour l'Orchestre de chambre de Paris avec, en point d'orgue, une création d'Olga Neuwirth,…
Infos et réservation
Concert symphonique

Opéra national de Paris / Gustavo Dudamel

Samedi 8 avril 2023 à 20h00
Musique française et répertoire autrichien sont ici réunis par Gustavo Dudamel qui déploie avec talent les mille…
Infos et réservation
Concert symphonique

Rendez-vous avec Mahler

Mardi 9 mai 2023 à 20h00
Delphine de Vigan et Case Scaglione nous plongent dans la tempétueuse et véhémente odyssée de la Cinquième de Mahler. 
Infos et réservation