Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Orchestre national d'Île-de-France

Orage et Passions

Orchestre national d’Île-de-France - Vassily Sinaisky - Sélim Mazari - MacMillan, Mozart, Chostakovitch
Concert symphonique
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h50 dont 1 entracte

Programme

Distribution

James Mac Millan
Ein Lämplein Verlosch
Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano n° 21
Entracte
Dmitri Chostakovitch
Symphonie n°10
Orchestre national d’Île-de-France
Vassily Sinaisky , direction
Sélim Mazari , piano

L'Orchestre national d’Île-de-France dirigé par Vassily Sinaisky interprète la tempétueuse Dixième de Chostakovitch. Sélim Mazari rend honneur au chant pianistique mozartien.

Achevé au mois de mars 1785, le Concerto en ut majeur K. 467  séduit immédiatement les amateurs par ses mélodies aisément mémorisables, sa partie de soliste riche en figurations variées, son souci du pur plaisir sonore révélé à travers le rôle important conféré aux instruments à vent. Le connaisseur appréciera, lui, le raffinement formel, le travail de développement entrepris dès l’exposé des thèmes, les éléments de reprise continuellement variés, les modulations lointaines et les harmonies subtiles qui surprirent le propre père de Mozart, Léopold. La Symphonie n° 10 de Dmitri Chostakovitch nait au lendemain de la mort de Staline - mort qui coïncide au jour près avec celle de Prokofiev, laquelle passa totalement inaperçue, preuve supplémentaire du peu de cas que le régime soviétique faisait de ses musiciens. Certains commentateurs ont du reste vu dans cette partition une expression du climat de peur que faisait régner le régime, visant les intellectuels et les artistes en tête. Le scherzo acide qui tient lieu de deuxième mouvement serait même le portrait musical du « petit père des peuples » - ou plutôt une caricature. Et l’utilisation de la signature musicale D-S-C-H, évoquée çà et là, puis répétée frénétiquement à partir du troisième mouvement, serait une manière de marquer le triomphe du compositeur d’avoir survécu au tyran.

Production Orchestre National d’Île-de-France

Concert enregistré par Radio Classique.

Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7

À découvrir

Concert symphonique

Soirée Offenbach

Dimanche 18 décembre 2022 à 16h00
Dans l’esprit de la tradition germanique des concerts de fin d’année, l’Orchestre National d’Île-de-France propose une…
Infos et réservation
Concert symphonique

Orchestre de Paris / Klaus Mäkelä

10 & 11 mai 2023
Grisante et poignante soirée russe avec la Rhapsodie de Rachmaninoff confiée aux doigts incandescents de Beatrice Rana,…
Infos et réservation
Concert symphonique

Sergueï Prokofiev / Ivan le Terrible

Mardi 10 janvier 2023 à 20h00
La musique écrite par Prokofiev pour le film inachevé d’Eisenstein Ivan le Terrible donnée par l’Orchestre National d…
Infos et réservation
Concert symphonique

Harmonie du soir

Lundi 30 janvier 2023 à 20h00
Un pilier du répertoire, la Pastorale de Beethoven, voisine avec deux œuvres considérablement moins connues : le…
Infos et réservation