Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Grand Soir - Cabinet de curiosités

Ensemble intercontemporain - Léo Warynski - Nouno, Mozart, Šušak, Monnet, Kagel, Neuwirth
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 2h20 dont 2 entractes

Programme

Gilbert Nouno
Feed Back, pour trois triangles et électronique
commande de l'Ensemble intercontemporain
création
Wolfgang Amadeus Mozart
Adagio et Rondo K617, pour harmonica de verre, flûte, hautbois et violoncelle
Hristina Šušak
Oeuvre nouvelle
commande de l'Ensemble intercontemporain/ création
Entracte
Marc Monnet
Bosse, crâne rasé, nez crochu, pour deux pianos et ensemble avec électronique (extraits)
Entracte
Mauricio Kagel
Die Stücke der Windrose: Osten, pour orchestre de salon
Die Stücke der Windrose: Nordwesten, pour orchestre de salon
Olga Neuwirth
Lonicera Caprifolium, pour ensemble et bande

Distribution

Ensemble intercontemporain
Léo Warynski, direction
Gilles Durot, percussions
Hidéki Nagano, piano
Dimitri Vassilakis, piano
Friedrich Heinrich Kern, harmonica de verre
Gilbert Nouno, électronique live, vidéo
Un cabinet de curiosités, c’est une pièce où sont exposées des choses rares, nouvelles ou singulières, mélange hétéroclite d’objets naturels, artificiels et scientifiques. C’est à ce péché mignon que se livre pour nous l’Ensemble intercontemporain.

Comme tout cabinet de curiosités qui se respecte, l’attrait de chacun de ses éléments a trait aux aspects les plus divers et variés. L’instrumentarium est souvent insolite, ainsi ce Feed back pour trois triangles et électronique de Gilbert Nouno, ou ce glassharmonica, qui file ses sons cristallins de Mozart à Clara Iannotta. Les sources d’inspiration sont aussi disparates que réjouissantes : les arabesques du chèvrefeuille des jardins servent de modèle à Olga Neuwirth, tandis que Die Stücke der Windrose de Kagel mêle indistinctement des objets sonores trouvés aux quatre coins de la planète. Marc Monnet, enfin, qui a hérité de son maître Kagel son sens du théâtre et du détournement, déstructure le concerto pour piano et le déforme à la manière d’une farce burlesque.
Coproduction Ensemble Intercontemporain, Philharmonie de Paris En partenariat avec l'Ircam - Centre Pompidou

Rediffusion de la répétition générale le 3 juin à 20h30 sur France Musique.

France Musique
Karina-Canellakis

Salle des concerts - Cité de la musique

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

navette bus