Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Biennale de quatuors à cordes
du 12 au 23 janvier 2022
Toute la programmation

Quatuor David Oïstrakh

Chostakovitch, Dvořák, Bartók
Concert
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h50 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Dmitri Chostakovitch
Quatuor à cordes n° 7
Antonín Dvořák
Quatuor à cordes n° 5 op. 9
Entracte
Dmitri Chostakovitch
Quatuor à cordes n° 10
Elégie et Polka
Béla Bartók
Danses populaires roumaines
Quatuor David Oïstrakh
Andrey Baranov , violon
Rodion Petrov , violon
Fedor Belugin , alto
Alexey Zhilin , violoncelle

Un mélomane averti en vaut deux : le Quatuor David Oïstrakh joue un Chostakovitch particulièrement âpre, qui ne laisse personne indifférent. Entre deux électrochocs, les compères devraient aussi donner une nouvelle ampleur au Cinquième de Dvořák.  

Classé parmi les essais de relative jeunesse, le sombre Quatuor n°5 (1873) de Dvořák porte déjà beaucoup de promesses : parfaitement ficelé, il annonce, à la fin de l’Allegro molto conclusif, la veine mélodique de la période des Danses slaves. Danse encore présente dans le Deuxième de Chostakovitch sous la forme d’une valse menaçante, mais plus dans le Septième (1960), courte pièce dédiée à la mémoire de la première femme du maître, décédée six ans plus tôt. Accouché sur un lit d’hôpital, il regarde en arrière en mélangeant étrange légèreté (Allegretto) et funestes prémonitions (Lento) avant un finale au départ violent. Quoique déroutante, l’œuvre fut intégralement bissée le soir de la création par le Quatuor Beethoven. 

Karina-Canellakis

Salle des concerts - Cité de la musique

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris