Débat
Salle de conférence - Philharmonie

Les symphonies de Beethoven :

formations orchestrales et interprétations

adulte
Ludwig van BeethovenLudwig van Beethoven © Bridgeman Images

Infos pratiques

Mardi 15 octobre 2019 à 19h00
Entrée libre
Événement(s) passé(s)
En lien avec la programmation artistique, les débats, grâce à des personnalités du monde musical et culturel, offrent aux auditeurs un espace de parole et de réflexion sur l’histoire et l’avenir de la musique.

A l'occasion de l'ambitieux programme de Jordi Savall de monter l'intégrale des Symphonies de Ludwig van Beethoven, venez assister à ce débat réunissant des spécialistes et l'artiste qui, pionnier de la redécouverte du baroque, s'avance au seuil du romantisme et crée l'événement.

Depuis une trentaine d'années les grands orchestres internationaux se sont vu disputer l'exclusivité des symphonies de Beethoven par des ensembles jouant sur instruments d'époque. On repense l'effectif, le son, les équilibres, les tempos, le phrasé en replaçant le compositeur dans son temps, celui de Mozart et de Haydn et non de Mahler et de Richard Strauss. On essaie de retrouver les couleurs que Beethoven avait sinon dans l'oreille au moins dans la tête quand il écrivit ces neuf symphonies, alors que la facture instrumentale évoluait très sensiblement. Comment ces interprétations que l'on qualifie de « historiquement informées » ont-elles modifié notre perception de ces œuvres si connues ? La connaissance du contexte et des outils d'alors permet-elle d'approcher au plus près la pensée du compositeur ou n'est-ce que pure spéculation ? Peut-on rêver d'entendre Beethoven en version originale ? Deux universitaires musicologues, Thierry Favier et Céline Carenco, et Jordi Savall envisageront les réponses possibles, les chemins à suivre et les idées à développer.

Philippe Venturini est chef de la rubrique Disques du magazine Classica, critique musical du quotidien Les Échos et producteur à France Musique d'une émission consacrée aux livres sur la musique (Sous la couverture). Auparavant, il a collaboré pendant une quinzaine d'années au Monde de la musique et à La Croix. Il a participé au Guide de la musique ancienne et baroque (Robert Laffont, collection Bouquins) ainsi qu’au Dictionnaire Mozart (idem) et à L'Univers de l'opéra (idem). Il a rédigé un essai sur Corelli paru chez Fayard-Mirare.

Céline Carenco est docteur en musicologie, ancienne élève de l’école normale supérieure de Lyon et agrégée de musique. Elle est actuellement Maître de conférences à l’Université de Lorraine (Nancy). Ses recherches sur les processus de création dans la musique instrumentale du xixe siècle ont été récompensées par l’Accessit du Prix Hungarica et par une Bourse de la Fondation Thiers. Elle a étudié les passages entre l’orchestre et le piano à travers les réécritures lisztiennes d’œuvres de Berlioz, et publié de nombreux articles sur la genèse des poèmes symphoniques de Liszt. Intéressée également par les relations entre la musique et les mots, elle a dirigé avec Alban Ramaut un ouvrage sur La série Musique de l’Encyclopédie méthodique (chez Champion), et elle travaille sur les écrits de compositeurs dans le cadre du Dictionnaire des écrits de compositeurs (dirigé par Emmanuel Reibel). Elle participe en 2019 aux commémorations du 150e anniversaire de la mort de Berlioz, en contribuant notamment à l’ouvrage Hector Berlioz 1869-2019 : 150 ans de passions (éditions Aedam Musicae).

Thierry Favier est professeur à l’Université de Poitiers. Ses travaux portent essentiellement sur la musique religieuse française des xviie et xviiie siècles (Le chant des muses chrétiennes, 2008 ; Le motet à grand chœur (1660-1792), 2009). Il s’est également intéressé à la question du plaisir musical (Le Plaisir musical en France au xviie siècle, en collaboration avec Manuel Couvreur, 2006), à celle du sublime (À la croisée des arts : sublime et musique sacrée en Europe aux xviie et xviiie siècle, en collaboration avec. Sophie Hache, 2015) et à l’analyse du discours (Réalités et fictions de la musique religieuse à l’époque moderne. Essai d’analyse des discours, en collaboration avec Sophie Hache, 2018). Il a été entre 2010 et 2019 responsable pédagogique du master « Musique : Recherche et Pratiques d’Ensemble » consacré à l’interprétation historiquement informée, en partenariat avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye-aux-Dames de Saintes et le Pôle Aliénor de Poitiers.

Jordi Savall est une personnalité musicale parmi les plus polyvalentes de sa génération. Depuis plus de cinquante ans, il fait connaître au monde des merveilles musicales laissées à l’obscurité, l’indifférence et l’oubli. Il découvre et interprète ces musiques anciennes, sur sa viole de gambe ou en tant que chef. Ses activités de concertiste, de pédagogue, de chercheur et de créateur de nouveaux projets, tant musicaux que culturels, le situent parmi les principaux acteurs du phénomène de revalorisation de la musique historique. Il a fondé avec Montserrat Figueras, les ensembles Hespèrion XXI (1974), La Capella Reial de Catalunya (1987) et Le Concert des Nations (1989) avec lesquels il a exploré et créé un univers d’émotion et de beauté qu’il diffuse dans le monde entier pour le bonheur de millions d’amoureux de la musique.
Avec sa participation fondamentale au film d’Alain Corneau Tous les Matins du Monde (récompensé par le César à la meilleure bande son), son intense activité de concertiste (140 concerts par an, environ), sa discographie (6 enregistrements annuels) et la création en 1998, avec Montserrat Figueras, de son propre label discographique Alia Vox, Jordi Savall démontre que la musique ancienne n’est pas nécessairement élitiste, mais qu’elle intéresse un large public de tous âges, toujours plus divers et nombreux. Comme le définit le critique Allan Kozinn dans le New York Times (2005), son travail infatigable en concerts et enregistrements « n’est pas simplement une récupération musicale mais plutôt une réanimation créative ».
Au fil de sa carrière, il a enregistré et édité plus de 230 disques dans les répertoires médiévaux, renaissants, baroques et classiques, avec une attention particulière au patrimoine musical hispanique et méditerranéen. Ce travail a été souvent récompensé par de nombreux prix comme plusieurs Midem Awards, des International Classical Music Awards et un Grammy Award. Ses programmes de concerts ont su convertir la musique en un instrument de médiation pour l’entente et la paix entre les peuples et les cultures différentes, parfois en conflit. Nul hasard donc si en 2008, Jordi Savall a été nommé Ambassadeur de l’Union Européenne pour un dialogue interculturel et, aux côtés de Montserrat Figueras, « Artiste pour la Paix », dans le cadre du programme « Ambassadeurs de bonne volonté » de l’UNESCO.
Sa contribution à la découverte et à la représentation des opéras de Vicent Martin i Soler Una cosa rara et Il burbero di buon cuore a été suivie, à la tête du Concert des Nations et de La Capella Reial de Catalunya, par celles de L’Orfeo de Monteverdi, du Farnace de Vivaldi, d’Orfeo ed Euridice de J.J. Fux ainsi que d’ Il Teuzzone de Vivaldi.
Sa féconde carrière musicale a été couronnée de récompenses et de distinctions tant nationales qu’internationales dont nous pouvons citer les titres de Docteur Honoris Causa des Universités d’Evora (Portugal), de Barcelone (Catalogne), de Louvain (Belgique) et de Bâle (Suisse). Il a aussi reçu l’insigne de Chevalier de la Légion d’Honneur de la République Française, le Prix International de Musique pour la Paix du Ministère de la Culture et des Sciences de Basse Saxe, la Medalla d’Or de La Generalitat de Catalogne et le prestigieux prix Léonie Sonning, considéré comme le Prix Nobel pour la musique. « Jordi Savall met en évidence un héritage culturel commun infiniment divers. C’est un homme pour notre temps ». (The Guardian, 2011).

Intervenants

  • Philippe Venturini, modérateur
  • Jordi Savall, chef d'orchestre
  • Thierry Favier, musicologue, professeur Université de Poitiers
  • Céline Carenco, musicologue, maître de conférences U. de Lorraine

En lien avec ce concert

Concert

Beethoven / Savall

Le Concert des Nations — 15/10/2019 - 20h30