Musique de chambre

Quatuor Tana

Quatuor TanaQuatuor Tana © Nicolas Draps
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 15 janvier 2016 — 20h30
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • György Ligeti
    Quatuor à cordes n°1
  • Yann Robin
    Shadows, Quatuor à cordes n° 3 Création mondiale commande de la Philharmonie Paris, du Concertgebouw Brugge & du Wigmore Hall London with the support of André Hoffmann, president of the Fondation Hoffmann, a swiss grant-making fondation
  • Dmitri Chostakovitch
    Quatuor n° 14

Distribution

  • Quatuor Tana
  • Antoine Maisonhaute, violon
  • Ivan Lebrun , violon
  • Maxime Desert, alto
  • Jeanne Maisonhaute, violoncelle
Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.


Comme leurs collègues du Quatuor Bela programmés le même jour, les membres du Quatuor Tana s’intéressent de près à la musique contemporaine.

Curieux de faire évoluer les instruments du quatuor en explorant de nouveaux outils d’interprétation électroacoustiques ou numériques (avec notamment leur projet de « quatuor à cordes hybride », collaboration avec le compositeur Juan Arroyo), désireux de renouveler l’approche des partitions du grand répertoire, les Tana proposent deux œuvres écrites dans la sphère d’influence soviétique : le Quatuor n° 1 de Ligeti, créé en 1958 et encore fortement influencé par Bartók, et l’avant-dernier quatuor de Chostakovitch, œuvre crépusculaire par laquelle le compositeur porte un regard sur son passé et ses difficultés avec le régime stalinien. Donné en création mondiale, le Quatuor n° 3 de Yann Robin, un artiste dont les Tana sont de fervents interprètes (il sera d’ailleurs au programme de leur prochain disque, à paraître en 2016), constitue un autre temps fort de cette soirée.

En partenariat avec

France Musique