Musique de chambre

Le Printemps

Doulce mémoire - Claude Le Jeune

Doulce MemoireDoulce Memoire © Rodolphe Marics
Doulce MémoireDoulce Mémoire © Rodolphe Marics
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 17 mars 2018 — 15h00
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • Claude Le Jeune
    Le Printemps

Distribution

  • Doulce Mémoire
  • Denis Raisin Dadre, direction, flûte à bec, flûtes colonnes
  • Cécile Achille, soprano
  • Clara Coutouly, soprano
  • Matthieu Peyrègne, haute-contre
  • Hugues Primard, ténor
  • Matthieu le Levreur, baryton
  • Marc Busnel, basse
  • Pascal Boquet, luth, guitare baroque
  • Sardin Bérangère, harpe
  • Myriam Ropars, basse de viole
  • Etienne Floutier, basse de viole
  • Elsa Frank, flûte à bec, flûtes colonnes
  • Jérémie Papasergio, flûte à bec, flûtes colonnes
Admiré par Olivier Messiaen pour ses modes rythmiques très modernes pour l’époque, Le Printemps de Claude Lejeune reste la référence absolue d’une « musique mesurée à l’antique ». Doulce Mémoire en donne une lecture nouvelle, s’appuyant sur « l’immédiateté et la puissance rythmique » du texte.

Nommé par Henri IV compositeur de la chambre du roi, Claude Le Jeune  se distingua autant dans la musique sacrée que profane. Olivier Messiaen voyait en lui un maître, tant de l’harmonie que de l’écriture polyphonique. Auteur de nombreux psaumes, de madrigaux, de motets, son plus célèbre recueil demeure Le Printemps, chœurs a capella jusqu’à huit voix « mesurés à l’antique » - la musique se conforme au rythme métrique du texte, tel qu’édicté par la prosodie classique. Édité à titre posthume en 1603, ce recueil, s’appuyant sur des textes de Jean-Antoine de Baïf, bénéficie de l’interprétation de l’ensemble Doulce Mémoire, avec à sa tête Denis Raisin Dadre, qui vient de l’enregistrer.
Doulce Mémoire est soutenu par la Région Centre-Val de Loire et le Ministère de la Culture et de la Communication/ DRAC du Centre-Val de Loire, au titre de l’aide aux ensembles conventionnés. Doulce Mémoire est soutenu par le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, le Ministère des Affaires étrangères/Institut Français et la Ville de Tours. Doulce Mémoire est membre de la FEVIS, du syndicat Profedim et du Bureau export. Il reçoit le soutien ponctuel de la Spedidam, de l’Adami et du FCM.