Musique de chambre

Trios élégiaques - Rachmaninov

Musiciens de l'Orchestre de Paris - Tanguy de Williencourt

Tanguy de WilliencourtTanguy de Williencourt © Christophe Gremiot
Musiciens de l'orchestre de ParisMusiciens de l'orchestre de Paris © Eric Deniset / Orchestre de Paris
Samedi 27 avril 2019 à 19h00

S’abonner

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 27 avril 2019 — 19h00
Le Studio - Philharmonie

Programme

  • Sergueï Rachmaninov
    Trios élégiaques n°1 et 2

Distribution

  • Musiciens de l'Orchestre de Paris
  • Tanguy de Williencourt, piano

Le jeune Rachmaninov fut un compositeur surdoué qui émerveilla Moscou. Ses deux Trios élégiaques évoquent l’influence de ses maîtres et expriment la promesse de son immense talent.

Sergueï Rachmaninov brilla dès son adolescence. À l’époque où il écrit le Trio Élégiaque n°1, c’est encore un tout jeune homme qui accomplit sa dernière année d’études au Conservatoire de Moscou. Élève d’Alexander Siloti et fervent admirateur de Tchaïkovski, il compose ce qui est déjà un sommet d’écriture romantique. Un an plus tard, le jour même où il apprend la mort de Tchaïkovski, il commence à écrire le Trio Élégiaque n°2. Les premières mesures du piano, lentes et lugubres, semblent anticiper le début du Concerto pour piano n°2, qu’il terminera sept ans plus tard en y incorporant des éléments composés à l’époque des trios. Les connaisseurs des concertos y trouveront bien d’autres correspondances. Le jeune Rachmaninov dévoile dans ces deux joyaux le talent d’un jeune génie développant déjà un style unique, plein de fougue, d’imagination et de maîtrise.

Coproduction Orchestre de Paris, Philharmonie de Paris

Écouter et regarder

Sergueï Rachmaninov : Trio élégiaque n° 1 en sol mineur - Beaux Arts Trio