Opéra en concert

Chostakovitch / Katerina Ismaïlova

Orchestre et Chœur du Théâtre Bolchoï de Russie - Tugan Sokhiev

Tugan SokhievTugan Sokhiev © Marco Borggreve
Andreï PotaturinAndreï Potaturin © DR
Andrii GoniukovAndrii Goniukov © Rostislav Tkachenko
Anna NechaevaAnna Nechaeva © Damir Yusupov
Denis MakarovDenis Makarov © DR
Eduard MartynyukEduard Martynyuk © DR
Oleg DolgovOleg Dolgov © Natalia Grishenko
Dimanche 14 mars 2021 à 16h30

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 14 mars 2021 — 16h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 3h30

Programme

  • Katerina Ismaïlova
  • Musique de Dmitri Chostakovitch
  • Livret de Dmitri Chostakovitch et Alexander Preis

Distribution

  • Orchestre et Chœur du Théâtre Bolchoï de Russie
  • Tugan Sokhiev, direction
  • Andrii Goniukov, Boris Timofeievitch Ismaïlov
  • Eduard Martynyuk, Zinovy Borissovitch Ismaïlov
  • Anna Nechaeva, Katerina Lvovna Ismaïlova
  • Oleg Dolgov, Sergueï
  • Valery Gilmanov, un pope
  • Andreï Potaturin, le chef de la police
  • Denis Makarov, le vieux bagnard
  • Ivan Maximeyko, le balourd miteux
Tugan Sokhiev mène l’Orchestre et le Chœur du Théâtre Bolchoï de Moscou, dont il est directeur musical et chef principal depuis 2014, pour un week-end consacré à l’opéra russe, avec La Fiancée du tsar de Rimski-Korsakov le samedi et Katerina Ismaïlova de Chostakovitch le dimanche.

Comme celui de Marfa dans La Fiancée du tsar de Rimski-Korsakov, que Tugan Sokhiev dirige le samedi, le sort de Katerina Ismaïlova, dans l’opéra du même nom de Chostakovitch, n’est guère enviable : coupable du meurtre de son beau-père et de son mari, elle est déportée en Sibérie avec son amant, mais celui-ci se détournant d’elle pour une autre, elle se suicide tout en entraînant sa rivale dans la mort. Lady Macbeth du district de Mtsensk avait valu à Chostakovitch la disgrâce aux yeux de Staline et du Parti communiste. À la suite de la mort de Staline, Chostakovitch retravailla le livret, et la nouvelle version de l’opéra, dorénavant intitulé Katerina Ismaïlova, fut créée en décembre 1962. Cette version, que préférait le compositeur, est plus rarement interprétée que la version de 1932.