Opéra en concert

Moussorgski / La Khovanchtchina

Orchestre et Chœur du Mariinsky - Valery Gergiev

Valery GergievValery Gergiev © DR
Yulia MatochkinaYulia Matochkina © Daniil Rabovsky
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 4 octobre 2020 — 17h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 4h25 dont 1 entracte

Programme

  • Modeste Moussorgski
    La Khovanchtchina
    Musique et livret de Modeste Moussorgski
  • Orchestration de Dmitri Chostakovitch
  • Actes I, II
  • Entracte
  • Actes III, IV, V

Distribution

  • Orchestre et Choeur du Mariinsky
  • Valery Gergiev, direction
  • Yulia Matochkina, Marfa
  • Yevgeny Akimov, Prince Andrei Khovansky
  • Mikhail Petrenko, Prince Ivan Khovansky
  • Evgeny Nikitin, Shaklovity
  • Oleg Videman, Prince Vasily Golitzin
  • Stanislav Trofimov, Dossifeï
  • Larisa Gogolevskaya, Susanna
  • Violetta Lukyanenko, Emma
  • Efim Zavalny, Le Clerc
  • Andrei Popov, Le Scribe
  • Anton Khalansky, Kuzka
  • Alexander Nikitin, Streshnev
  • Grigory Karasev, Premier Strelets
  • Yuri Vlasov, Second Strelets
  • Oleg Losev, Minion
  • Ilia Mazurov, Varsonofiev
  • Marina Mishuk, cheffe de chant principale
  • Grigory Yakerson, chef de chant
  • Konstantin Rylov, chef de choeur
COVID-19 : CONSULTER NOS CONDITIONS D’ACCUEIL (PLACEMENT EN SALLE, RESTAURATION, VESTIAIRES…)

Valery Gergiev à la baguette dans une partition dont il est familier : La Khovanchtchina de Moussorgski. Le livret de ce « drame musical natio­nal » raconte les intrigues autour de la rébellion des milices dirigées par Ivan Khovansky dans la Russie de Pierre le Grand.

Le « drame musical populaire » de Moussorgski, qui conte d’après un livret du compositeur lui-même les révoltes des streltsy de Moscou à la suite de la mort du tsar Fédor III en 1682, est inachevé : il manquait notamment toute l’orchestration. Rimski-Korsakov, puis Ravel et Stravinski retravaillèrent la partition, mais c’est la version de Chostakovitch qui est la plus souvent jouée. Celle-ci fut créée au Mariinsky même, en 1960 : le théâtre s’appelait alors le Kirov. Valery Gergiev s’entoure de tout ce que la Russie compte actuellement de chanteurs de premier plan, et notamment de Mikhail Petrenko (dans le rôle d’Ivan Khovansky), de Yevgeny Akimov et de Yuliya Matochkina, lauréate en 2015 du prestigieux Concours Tchaïkovski.
Dans le cadre des Saisons russes 2020 en France