Récital piano

Daniil Trifonov

Scriabine, Beethoven, Prokoviev

Daniil TrifonovDaniil Trifonov © Dario Acosta/DG
Daniil TrifonovDaniil Trifonov © Dario Acosta/DG
Mardi 29 octobre 2019 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 29 octobre 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

  • Alexandre Scriabine
    Huit Études op. 42
    Sonate n°9 op. 68
  • Ludwig van Beethoven
    Sonate n° 31 op.110
    Entracte
  • Sergueï Prokofiev
    Sonate n° 8

Distribution

  • Daniil Trifonov, piano
La liberté formelle de la Sonate n°31 de Beethoven, l'audace harmonique et technique des Études op. 42 et de la Sonate n° 9 de Scriabine, l’imposante Sonate n°8 de Prokofiev : un programme d’ombres et de lumières à la mesure du pianiste star Daniil Trifonov.

Au-delà d’une maîtrise confondante du clavier, de la beauté de sa sonorité et d’une vision toute personnelle des œuvres, Daniil Trifonov possède ce supplément d’âme qui distingue les grands pianistes des géants : un engagement physique et mental hors du commun, une effervescence qui fait de chacun de ses concerts un événement. Toujours avide de nouveaux répertoires, il confronte le geste magistral et futuriste de Scriabine, lequel fait preuve, dans ses Études op. 42, d'une audace harmonique et technique inouïe, à l’avant-dernière sonate de Beethoven, monument du clavier qui se referme sur un long mouvement fugué. Conclusion colossale avec la dernière des trois « Sonates de guerre » de Prokofiev, d’une complexité inouïe, et créée par Emil Gilels en 1944.