Récital piano

Yuja Wang

Yuja WangYuja Wang © Nobert Kniat
Mardi 17 mars 2020 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 17 mars 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h54 dont 1 entracte

Programme

  • Baldassare Galuppi
    Sonate en do Majeur
    (1er mouvement)
  • Johann Sebastian Bach
    Toccata en do mineur, BWV 911
  • Johannes Brahms
    Intermezzo en la mineur op. 116 n° 2
  • Frédéric Chopin
    Mazurka op. 67 n° 4
    Mazurka op. 67 n° 3
  • Johannes Brahms
    Intermezzo en mi mineur op. 119 n° 2
  • Frédéric Chopin
    Mazurka op. 30 n° 4
  • Johannes Brahms
    Intermezzo en do dièse mineur op. 117 n° 3
  • Frédéric Chopin
    Mazurka op. 68 n° 3
  • Johannes Brahms
    Romance en fa dièse majeur op. 118 n° 5
    Entracte
  • Alexandre Scriabine
    Sonate n° 4 en fa dièse majeur, op. 30
  • Maurice Ravel
    Une barque sur l’océan
  • Alban Berg
    Sonate
  • Federico Mompou
    Secreto
  • Alexandre Scriabine
    Sonate n°5 op. 53

Distribution

  • Yuja Wang, piano
Yuja Wang s’est imposée en quelques années seulement au sommet de l’élite mondiale du piano. Sa technique en acier, son abattage, sa présence éclatante sur scène, son jeu naturel et la variété de ses programmes ne cessent d’impressionner.

Il y a bien un phénomène Yuja Wang. Depuis quand la planète clavier n’avait-elle pas connu une pianiste aux doigts aussi véloces et précis ? Le nom de Martha Argerich vient spontanément à l’esprit. Mais ce qui fascine aussi chez la pianiste chinoise, c’est sa capacité à embrasser les répertoires les plus variés, de Beethoven à Ligeti, de Schubert à Prokofiev, de Mendelssohn à Rachmaninov. Son don d’intégrer en un minimum de temps les partitions les plus complexes n’est pas moins stupéfiant. Aucune pose, aucune affectation dans son jeu mais un naturel qui va droit à l’essentiel. Le charisme et la vitalité sur scène de Yuja Wang rendent chacun de ses récitals particulièrement précieux.