Récital piano

Messe noire

Célimène Daudet - Liszt, Scriabine

Célimène DaudetCélimène Daudet © Christophe Berlet
Vendredi 10 avril 2020 à 19h00

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 10 avril 2020 — 19h00
Le Studio - Philharmonie
Durée : environ 0h55

Programme

  • Franz Liszt
    Harmonies poétiques et religieuses, S 173
    (Bénédiction de Dieu dans la solitude, Cantique d'amour)
    La lugubre Gondole
  • Alexandre Scriabine
    Sonate n°9 "Messe noire"

Distribution

  • Célimène Daudet, piano
Idole de l’époque romantique, séducteur invétéré, Liszt était aussi un mystique, auteur d’une Bénédiction de Dieu dans la solitude d’une rare élévation. Ses pièces les plus sombres trouvent un écho dans la satanique Messe noire de Scriabine.

Celui qui a mis un orchestre dans son piano et parcouru l’Europe lors de récitals (concept qu’il inventa) triomphaux s’est progressivement retiré de la vie publique. Devenu l’Abbé Liszt, il s’est enfermé dans une recherche toujours plus poussée de la simplicité, décantant son langage. Sa part mystique imprègne nombre de ses partitions, en particulier Bénédiction de Dieu dans la solitude, dont le chant lumineux se déploie majestueusement, ou Cantique d’Amour, à la douceur enveloppante. La Lugubre Gondole aborde, comme nombre de ses pièces tardives, de sombres rivages. Mystique, Scriabine l’était aussi, quoique d’une manière très personnelle, comme le montre sa Sonate « Messe noire », cérémonie des ténèbres tout autant que poème diabolique.