Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Conte-moi la musique #3 - Au Diapason !

Publié le 04 mars 2021 — par Sylvie Mombo

Un chanteur est ennuyé par une petite note de musique qui ne veut pas sortir de son gosier. Il s'en va trouver plusieurs instruments de l’orchestre pour obtenir un la...

Un podcast pour les 5-8 ans.

Conte-moi la musique : des histoires fabuleuses, drôles et poétiques, imaginées à partir des instruments du Musée de la musique.

Écoutez ce podcast sur Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts ou Spotify.


Il était une fois un orchestre sur le point de donner un concert… Oui mais voilà, le chanteur était bien embêté parce que le "La" qu'il voulait chanter, ne voulait pas sortir.

- Ah, ben ça ne va pas ça, mon p’tit La : si tu ne sors pas, je vais chercher le Hautbois moi.

On s’en va chercher le hautbois. Mais le hautbois, ben, ça va pas : « J’ai l’anche qui flanche. Voici tout c’que j’peux te donner : "Laaa"»

- Effectivement. C’est pas terrible ! Puisque c’est comme ça, je vais chercher le violon.

On envoie chercher le violon. Tiens, et pourquoi pas l’alto, le violoncelle et même la contrebasse. Mais le quatuor est un peu mal en point sur les bords.

- Y a un truc qu’est pas passé… On a le chevalet stressé, les cordes ramollos et la caisse en lambeau…. "Laaa"

- Effectivement c’est désastreux !

Puisque c’est comme ça, je vais chercher la harpe. Mais la harpe est d’humeur crâneuse, boudeuse : 

- Eu égard à la noblesse de mon passé, j’aurais voulu être bien accordée pour vous donner un « la » digne de ce nom ! Pour l’heure, voici tout ce que je peux faire : "Laaa"

- Effectivement ! ça n’est pas très heureux tout ça !

Bon ben puisque c’est comme ça, je vais chercher la clarinette. Ben, ben, ben, qu’est-ce qu’elle a la clarinette, elle chante ?

- J’ai perdu le La de ma clarinette, j’ai perdu le La de ma clarinette, ah si papa il savait ça tralala, ah si papa il savait ça...

- Stop !!! Où est le basson ? Qu'on aile me chercher le basson !

Mais le basson fait la grève du son !

- Bon, puisque c’est comme ça, allez me chercher la flûte traversière.

On envoie chercher la flûte traversière. La flûte traversière qui s’emmêle les clés et tombe sur le derrière.

- Non ! Non ! Non ! ça n’est pas bon !

- Et que disent les cors ? Rien ? Allons bons ! Il nous faut les timbales alors !

On envoie chercher les timbales. LA timbale. Mais la timbale prétend que sa peau n’est pas assez tendue :

- En termes de « La », c’est tout ce que je peux faire ! » : Laaa

Le chanteur est exaspéré, agacé, énervé. Il trépigne, tape du pied, se roule par terre.

- Je veux un La, je veux un La, je veux un La !

« Calme-toi » lui dit le chef d’orchestre du bout de sa baguette. Ce qu’il nous faut, c’est le diapason…

Alors voilà qu'on envoie chercher le diapason. Son « La » est parfait, juste, rond... Tellement bon que le hautbois se laisse aller à jouer, le quatuor à cordes vient s’en mêler, la harpe s’envole, la clarinette est à la fête, le basson n’est plus ronchon, la flûte traversière, le cor et la timbale vibrent ! Quant au chanteur, Il chante ! 

Le concert peut commencer… Car notre histoire est terminée !

Extraits musicaux :
Hautbois, harpe, flûte… qui font un mauvais la  :  Solenn Garzon, Léo Duprey, Julia Huang Gagnon. Bruitage début concert UNIVERSAL SOUNDBANK.  Chanteur avec orchestre :  Gioacchino Rossini,  Le Barbier de Séville, "Largo al Factotum" (Acte 1). Concert enregistré à la Philharmonie de Paris le 15 décembre 2015 ;  Markus Werba, baryton ;  Orchestre national d'Île-de-France ; Enrique Mazzola, direction.