Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Enfants & familles

Pour des raisons techniques, nous n’avons pas pu ouvrir à la vente les activités et spectacles enfants et famille. La mise en vente est reportée au jeudi 2 juin, 12h.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Salon romantique

Georg Nigl - Olga Pashchenko - Schubert, Beethoven, Rihm
Concert sur instruments du Musée
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

Distribution

Franz Schubert
Lieder
Ludwig van Beethoven
An die ferne Geliebte (Jeitteles) opus 98
Wolfgang Rihm
Vermischter Traum
création française *
Georg Nigl, baryton
Olga Pashchenko, piano Gebauhr vers 1855, piano *

Le duo formé par Georg Nigl et Olga Pashchenko dans un concert qui explore les méandres de l’âme humaine, des lieder de Schubert et de Beethoven au Vermischter Traum de Wolfgang Rihm, donné en création française.

La mise en regard des univers de Schubert et Beethoven, d’un côté, et de Wolfgang Rihm de l’autre fonctionne parfaitement, et le passage de l’un à l’autre se fait avec autant de souplesse qu’Olga Pashchenko passe du pianoforte au piano moderne. Premier cycle de lieder de l’histoire de la musique, An die ferne Geliebte de Beethoven est écrit exactement à la même époque où le génie vocal du jeune Schubert prend son envol. Dédié à Georg Nigl, qui a également chanté son opéra Jakob Lenz, le Vermischter Traum de Rihm, que l’on pourrait traduire par « songe mêlé », est deux siècles plus jeune que ces pièces. Mais celui à propos duquel Guillaume Kosmicki parle de « romantisme allemand du XXIe siècle » puise à la source de poèmes écrits par Andreas Gryphius pendant la Guerre de Trente Ans. Il en tire une œuvre poignante pleine d’interrogations existentielles.

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris