Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Années folles

Orchestre national d’Île-de-France - Ruth Reinhardt - Diana Tishchenko - Mozart, Milhaud, Stravinski
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h40 dont 1 entracte

Programme

Witold Lutoslawski
Petite suite pour orchestre
Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour violon n°5
Entracte
Darius Milhaud
Le Boeuf sur le toit
Igor Stravinski
Danses concertantes

Distribution

Orchestre national d'Île-de-France
Diana Tishchenko, violon
Ruth Reinhardt, direction
Le célèbre Cinquième Concerto pour violon de Mozart doit son surnom de « Concerto turc » au Rondeau final, d’un style alla turca très en vogue. Le Bœuf sur le toit regarde quant à lui vers le Brésil. Son panachage de danses demeure irrésistible.

Le père de Mozart ayant écrit une méthode de violon l’année même de la naissance de Wolfgang Amadeus, il n’est pas étonnant que son fils se mit à l’instrument. Mais qui aurait pu prédire ses étonnantes dispositions ? « J’ai joué comme si j’étais le plus grand violoniste de toute l’Europe », écrit-il en 1777. Deux ans auparavant, il avait composé en l’espace de seulement huit mois cinq concertos pour violon, dont le célèbre Cinquième. Le Bœuf sur le toit mêle samba, tango, rumba et conga, toutes des danses qui avaient charmé Milhaud lors de son séjour au Brésil. Écrites pour un orchestre de chambre, les Danses concertantes (1941-42) de Stravinski, à la large gamme de couleurs et de textures, apportent une conclusion toute de fantaisie légère.
Production Orchestre national d'Île-de-France
Karina-Canellakis

Salle des concerts - Cité de la musique

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris