Concert symphonique

Gewandhausorchester Leipzig / Andris Nelsons

Daniil Trifonov - Beethoven

Daniil TrifonovDaniil Trifonov © Dario Acosta / DG
Andris NelsonsAndris Nelsons © Marco Borggreve
Samedi 21 novembre 2020 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 21 novembre 2020 — 20h30
Annulé
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Ludwig van Beethoven
    Concerto pour piano n° 5
    Symphonie n° 6 "Pastorale"

Distribution

  • Gewandhausorchester Leipzig
  • Andris Nelsons, direction
  • Daniil Trifonov, piano
Nous sommes au regret de vous informer qu’en raison des difficultés rencontrées par les orchestres pour circuler en Europe du fait de la crise sanitaire, nous avons été contraints d’annuler ce concert. Vos billets vous seront remboursés.

Le Cinquième Concerto de Beethoven est indissolublement lié à l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig qui en a assuré la première audition publique en novembre 1811. Daniil Trifonov en est le très attendu soliste.

Au cours de sa longue histoire, l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig a créé certains des plus grands chefs-d’œuvre de la musique, tels la Quatrième Symphonie de Schumann, la Neuvième de Schubert, la Septième de Bruckner ou encore le Cinquième Concerto pour piano de Beethoven. En raison de sa surdité croissante, le compositeur ne put le jouer. Si son allure majestueuse lui vaut le surnom d’« Empereur », son caractère tour à tour épique et méditatif atteste son extrême richesse. La Symphonie « Pastorale » fut créée en 1808 lors d’un concert fleuve entièrement consacré à la musique de Beethoven. L’impressionnant épisode de l’orage, la fraîcheur de la « scène au bord du ruisseau », la bonhomie de la « joyeuse assemblée de paysans » illuminent ces souvenirs de la vie à la campagne.

Écouter et regarder

Ludwig van Beethoven : Concerto pour piano et orchestre no 5 en mi bémol majeur op. 73 "Empereur" - Nelson Freire, piano, Royal Concertgebouw Orchestra, Semyon Bychkov, direction