Concert vocal

Madrigaux amoureux

Paul Agnew - Les Arts Florissants

Les Arts FlorissantsLes Arts Florissants © Pascal Gely
Paul AgnewPaul Agnew © Pascal Gely
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 18 mai 2015 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Claudio Monteverdi
    Madrigaux amoureux - Second volet du Livre VIII
    Altri canti di Marte e di sua schiera – Prima parte
    Duo begli occhi fur l'armi, onde trafitta – Seconda parte
    Ardo, e scoprir, ahi lasso, io non ardisco
    Non partir, ritrosetta
    Mentre vaga Angioletta
    Perché t'en fuggi, o Fillide
    Non havea Febo ancora – Prima parte
    Amor dicea – Seconda parte
    Sì tra sdegnosi pianti – Terza & ultima parte
    Chi vuol haver felice, e lieto il core
    Ninfa, che scalza il piede e sciolta il crine – Prima parte
    Qui, deh, meco t'arresta, ove di fiori – Seconda parte
    De l'usate mie corde al suon potrai – Terza parte
    Dolcissimo usignolo
    Entracte
  • Claudio Monteverdi
    Vago augelletto che cantando vai
    Su su su pastorelli vezzosi
    O sia tranquillo il mare o pien d'orgoglio
    Ballo delle Ingrate

Distribution

  • Les Arts Florissants
  • Paul Agnew, direction, ténor
  • Miriam Allan, soprano
  • Hannah Morrison, soprano
  • Lucile Richardot, contralto
  • Stéphanie Leclercq, contralto
  • Sean Clayton, ténor
  • Cyril Costanzo, basse
  • Antonio Abete, basse
Avec ce concert, Les Arts Florissants achèvent leur intégrale des madrigaux de Monteverdi, entamée en 2011 en partenariat avec la Cité de la musique et le Théâtre de Caen. Parmi les poèmes délicatement mis en musique figure en place centrale le célèbre Ballo delle Ingrate, avec une mise en espace inédite imaginée par Paul Agnew.

C’est le dernier volet de l’intégrale des madrigaux de Monteverdi par Les Arts Florissants. Le compositeur de l’Orfeo développe dans ces pages les thèmes de l’affect et des passions sur la base de textes profanes. Publié en 1638, le Livre VIII est celui des "Madrigaux guerriers et amoureux". Dans ces œuvres, considérées comme les plus accomplies dans le domaine du madrigal, Monteverdi exalte toute la splendeur des poèmes de Pétrarque, Rinuccini ou du Tasse.  Le Lamento della Ninfa ou encore Il combattimento di Tancredi e Clorinda sont de véritables sommets d’expressivité. Des pages servies par le chanteur et chef Paul Agnew, récemment nommé par William Christie directeur musical adjoint des Arts florissants. Parmi les solistes, on compte notamment la soprano anglaise Miriam Allan, la contralto française Lucile Richardot ou encore la basse argentine Lisandro Abadie. Des voix toutes rompues à l’esthétique du baroque naissant.
Les Arts Florissants – formation associée à la Philharmonie de Paris – sont soutenus par le ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Caen et la Région Basse-Normandie.
Ils sont en résidence au théâtre de Caen.
IMERYS et ALSTOM sont leurs Grands Mécènes.

En partenariat avec

En lien avec ce concert

Avant-concert

Monteverdi et les madrigaux amoureux