Concert vocal

Stabat Mater

Orchestre national d'Île-de-France

Enrique Mazzola  Enrique Mazzola © E. Garault
Lionel Sow   Lionel Sow © A. Deniau
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 16 mai 2017 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Gioacchino Rossini
    Stabat Mater

Distribution

  • Orchestre national d'Île-de-France
  • Choeur de l'Orchestre de Paris
  • Enrique Mazzola, direction
  • Ekaterina Siurina, soprano
  • Irène Roberts, mezzo-soprano
  • Yijie Shi, ténor
  • Nikolay Didenko, basse
  • Lionel Sow, chef de choeur
Avec la Petite Messe solennelle, le Stabat Mater de Rossini représente la face religieuse de ce compositeur qui s’est principalement consacré à l’opéra. Les airs y sont de purs bijoux, tout autant que les passages confiés au chœur, intenses
et profonds.

C’est en 1831, lors d’un voyage en Espagne, que Rossini reçoit une commande pour un Stabat Mater. Il n’en écrit alors que la moitié et demande à son ami Giovanni Tadolini de l’achever. Mais, dix ans plus tard, il décide de reprendre le travail : la création de la version complète en 1842 est un triomphe. Le jeune Richard Wagner détesta cette œuvre dans laquelle il n’entendit que de « petits contrepoints qui sentent le patchouli ». Aujourd’hui, on réalise combien il avait tort :
cette musique bouleversante se place sans hésiter au même niveau que les grandes pages sacrées de Verdi et de Puccini.

En lien avec ce concert

Clés d'écoute

La Pieta à travers les arts au XIXe siècle

Écouter et regarder

Stabat Mater: Stabat mater dolorosa (Introduction)