Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Saison 2021-22

Les abonnements pour la première partie de la saison (septembre-décembre) sont en vente.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Week-end Flash Bach
du 30 mars au 3 avril 2018
Toute la programmation

Bach en sept paroles - VI - Voici l'homme - Passion selon Saint Jean

Pygmalion - Raphaël Pichon
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h20

Programme

Anonyme
O Traurigkeit, O Herzeleid !
Johann Sebastian Bach
Passion selon Saint Jean
BWV 245 Partie I
Cantate BWV 159 - Sehet ! Wir gehn hinauf gen Jerusalem (extraits)
Passion selon Saint Jean
Choeur : Christe, du Lamm Gottes, BWV 245 Partie II
Passion selon Saint Jean
BWV 245 Partie II (dont Jacob Handl – Ecce quomodo moritur)

Distribution

Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
Tomáš Král, Jésus
Julian Prégardien, Evangéliste
Kateryna Kasper, soprano
Lucile Richardot, alto
Reinoud Van Mechelen, ténor
Christian Immler, basse
Bertrand Couderc, lumières
Ce concert est diffusé en direct sur le site live.philharmoniedeparis.fr où il restera disponible pendant six mois.

Ditte Andersen a décidé de mettre un terme à sa carrière avec effet immédiat, du fait de problèmes vocaux. Elle sera remplacée par Kateryna Kasper.

Pour des raisons de santé Thomas Bauer est dans l'impossibilité d'assurer ce concert, il sera remplacé par Tomáš Král.

Souffrant, John Irvin sera remplacé par Reinoud van Mechelen.

Avant-dernier volet d’un voyage à travers l’œuvre sacrée de Bach. Pygmalion donne vie à l'éblouissante évocation du martyre du Christ.

À l’instar des cantates dominicales, la Passion pascale était un exercice obligé pour les compositeurs allemands des XVIIe et XVIIIe siècles : à titre d’exemple, Georg Philipp Telemann en a composé pas moins de 44 ! Plus modeste, Johann Sebastian Bach en aurait, selon certaines sources du moins, produit quatre. Hélas, deux seulement nous sont parvenues —deux monuments indépassables, inoubliables : la Saint Matthieu et la Saint Jean. C’est cette dernière à laquelle l’ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon donnent vie, en guise d’avant-dernier volet de leur voyage à travers l’œuvre sacrée de Bach. Créée à Leipzig, dans l’église Saint Nicolas (et non pas Saint Thomas dont Bach était le Cantor), le Vendredi saint 1724, la Passion selon saint Jean a vraisemblablement été conçue durant les six semaines du carême qui l’ont précédée. Sa maturation effective fut toutefois bien plus longue. Cette Passion peut en effet s’entendre comme une préfiguration des Best-Of d’aujourd’hui : pour certains mouvements, Bach reprend et arrange, transforme et sublime de nombreux airs et récits qui figurent déjà dans ses cantates antérieures.
« Les Cantates de J.-S. Bach » de Gilles Cantagrel © Editions Fayard, 2010. Tous droits de reproduction réservés.

Concert du 31 mars diffusé en vidéo

En direct, en différé sur Philharmonie Live

Voir le concert en live
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

navette bus
taxi G7