Naseer ShammaNaseer Shamma © DR
Concert

Nuit du Oud - Naseer Shamma et son ensemble de ouds

Driss El Maloumi (1ère partie)

Complet / liste d'attente

Si vous souhaitez être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou de remises de places à la vente, merci de renseigner votre adresse e-mail ci-dessous

Nos conseillers de vente restent à votre disposition au 01 44 84 44 84.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@philharmoniedeparis.fr

Vendredi 6 avril 2018
20:30
Lieu
Salle des concerts - Cité de la musique
La Salle des concerts de la Cité de la musique
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • 1ère partie
  • Entracte
  • 2ème partie
  • Driss El Maloumi (Maroc)
  • Naseer Shamma et son ensemble de ouds (Irak)
Aux confins d'influences indo-persanes et méditerranéennes et à travers l'expansion de l'islam au VIIe siècle, le oud devient la référence majeure de la musique classique arabo-andalouse. Aujourd’hui, une génération de musiciens de culture arabe, comme Driss El Maloumi ou Naseer Shamma, donne un nouvel essor musical à cet instrument historique.

Le oud traverse les décennies et les modes grâce à la virtuosité d’une famille d’ambassadeurs perpétuellement renouvelée. Des adeptes de ce luth qui respectent sa tradition tout en l’embarquant parfois sur des territoires vierges. Cette grande Nuit du Oud met le doigt sur cette génération synonyme de nouvel âge d’or avec d’abord le Marocain Driss El Maloumi. Ce fidèle complice de Jordi Savall au jeu raffiné et jamais exubérant connaît son instrument de prédilection sur le bout des doigts pour mieux l’embarquer sur le terrain d’une modernité jamais contradictoire. Avec son ensemble de ouds, l’Irakien Naseer Shamma donne lui aussi, depuis plusieurs années, un nouvel essor musical à cet instrument historique. Artiste engagé (il fut emprisonné pour avoir critiqué Saddam Hussein) et passeur chevronné (il est le fondateur de la maison du luth arabe au Caire), il tend ses ponts entre hier et aujourd’hui pour rendre le oud plus vivant que jamais.