Concert

David Byrne

+ 1re partie : Laura Mvula

David ByrneDavid Byrne © Jody Rogac
Laura MvulaLaura Mvula © DR
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 3 juillet 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 3h05 avec 1 entracte

Distribution

  • PREMIÈRE PARTIE
  • Laura Mvula
  • DEUXIÈME PARTIE
  • David Byrne
Ce concert est l’un des évènements majeurs de cette édition : cela fait neuf ans que l’ex-tête pensante des Talking Heads n’a pas foulé une scène parisienne, et quatorze qu’il n’a pas publié d’album sous son seul nom. Début mars sort American Utopia, un disque en prise directe avec les turbulences qui secouent l’Amérique depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche, réalisé en collaboration avec de jeunes héritiers (dont Oneohtrix Point Never et Sampha) et produit en partie par Brian Eno. Initié par le désir de ne pas céder au cynisme et au désespoir, ce nouveau chapitre d’une discographie qui aura aspiré en quarante ans la musique de tous les continents replace son auteur à sa juste place. Celle d’un storyteller hors pair, d’un musicien dont les idées irriguent toute la pop contemporaine, d’un chanteur à la voix convulsive et unique, d’un performer éblouissant, dont certains shows en groupe ou en solo sont gravés à jamais dans les mémoires. Pour cette date unique en France cet été, l’esthète new-yorkais jouera son nouveau répertoire et une myriade de classiques au groove vibrant, dont la modernité initiale ne s’est jamais démentie.

Première partie : Laura Mvula

Si la soul est toute sa vie, sa vie illumine aussi toute sa soul. Elevée au classique et au gospel, c’est le jazz puis la pop qui firent dériver la native de Birmingham vers sa destination finale. Tout au long de ses deux albums, Laura Mvula sera pourtant restée fidèle à son parcours, à tel point qu’un journaliste du Guardian qualifiera son style de « gospeldelia », comme pour souligner l’esprit progressif d’une nu-soul ouverte aux orchestrations pop. Paru en 2016, son petit dernier, The Dreaming Room, se pare même d’influences caribéennes et des riffs magiques de Nile Rodgers sur le hit « Overcome ». Engagée, féministe, Laura Mvula s’est aussi signalée par une reprise futuriste du classique « Ready or Not » des Delfonics, à rebrousse-poil de la tranquille version des Fugees. Une vraie personnalité.


PLACEMENT ASSIS NUMÉROTÉ

Écouter et regarder

David Byrne - Everybody's Coming To My House

Days Off

DU 30 JUIN AU 8 JUILLET 2018

Un festival pop singulier, qui allie créations originales, projets inédits, grands noms et nouveaux talents. Avec Nils Frahm, Keren Ann, David Byrne, MGMT, Étienne Daho, Flavien Berger, Seu Jorge...