Musique de chambre

Lettres intimes

Musiciens de l’Orchestre de Paris - Solistes de l’Ensemble intercontemporain - Eőtvős, Saariaho, Janáček

Ensemble intercontemporainEnsemble intercontemporain © Christophe Urbain
Orchestre de ParisOrchestre de Paris © Marco Borggreve
Jeudi 3 décembre 2020 à 19h00

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 3 décembre 2020 — 19h00
Le Studio - Philharmonie

Programme

  • Péter Eötvös
    Korrespondenz, scènes pour quatuor à cordes
  • Kaija Saariaho
    Sept Papillons, pour violoncelle
  • Leoš Janácek
    Quatuor à cordes n° 2 "Lettres intimes"

Distribution

  • Musiciens de l'Orchestre de Paris
  • Solistes de l'Ensemble intercontemporain
Aucun mot ne sera prononcé au cours de ce concert. Le verbe y est pourtant omniprésent. Selon Peter Eötvös, « les cordes autorisent des articulations « linguistiques » éminemment subtiles », rendant possible le paradoxe d’une musique épistolaire.

« J’y serai seul avec toi. Personne d’autre avec nous », confie Janáček à Kamila Stöslova, sa muse et amour impossible, à propos de son deuxième quatuor dit « Lettres intimes ». S’écartant de tout modèle préconçu, ce quatuor se veut un miroir de l’imaginaire amoureux du compositeur, reflet des sentiments, de leur nature fluctuante autant que de leur urgence et instantanéité. Un sentiment d’éphémère que l’on retrouve dans Sept papillons, composé par Saariaho après son opéra L’Amour de loin. S’intéressant quant à lui à la correspondance entre Mozart, père et fils, Eötvös confie à l’alto le rôle de Wolfgang et au violoncelle celui de Leopold, le second prodiguant conseil au premier, alors que l’essentiel de leurs vies reste un non-dit.
 

Écouter et regarder

Peter Eötvös : Korrespondenz - Ensemble Intercontemporain
Leos Janacek : Quatuor no 2 "Lettres intimes" - Philharmonia Quartett Berlin
Kaija Saariaho : Sept Papillons - Anssi Karttunen, violoncelle