Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Maxim Vengerov / Simon Trpčeski

Mozart, Prokofiev, Franck, Saint-Saëns
Musique de chambre
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h00 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate pour violon et piano n° 21
Sergueï Prokofiev
Sonate pour violon et piano n° 1
Entracte
César Franck
Sonate pour violon et piano
Maurice Ravel
Tzigane
Maxim Vengerov, violon
Simon Trpčeski, piano

C’est le retour d’un violoniste de légende, ce sont aussi les débuts d’un duo inédit à la Philharmonie : Maxime Vengerov nous présente Simon Trpčeski, qu’il finira par inviter à danser. 

Mannheim, 1778. Wolfgang Amadeus Mozart compose son Opus…1 ! C’est en tout cas sous ce numéro que l’éditeur Sieber publiera le recueil de six sonates d’où sort la sombre Sonate K. 304, à l’esprit Sturm und Drang (en fait la 21e sonate de son catalogue et la seule en mineur). Celle en fa mineur de Prokofiev, première du genre, fait quant à elle l’admiration d’Oïstrakh : « rien de ce qui a été écrit pour l’instrument depuis des années, ici ou ailleurs, ne peut égaler cette pièce en beauté et en profondeur. Je peux l’affirmer sans la moindre exagération ». Deux autres virtuoses du violon se devinent derrière les pièces françaises du programme de Vengerov et Trpčeski : la Sonate de Franck est un cadeau de mariage destiné à Ysaÿe, tandis que Tzigane de Ravel est composé pour la violoniste hongroise Jelly d’Arányi, petite-nièce de Joseph Joachim.

Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7