Opéra

Samstag aus Licht - Stockhausen

Le Balcon - Orchestre d'harmonie du CRR de Paris - Chœur de l'Armée française - Maxime Pascal

Karlheinz StockhausenKarlheinz Stockhausen © Lewton Cole / Alamy Stock Photo

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 28 juin 2019 — 18h30
Samedi 29 juin 2019 — 18h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Musique, livret, danse, action scénique et gestes de Karlheinz Stockhausen

Distribution

  • Le Balcon - chœur et ensemble
  • Orchestre d'harmonie du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris
  • Choeur de l'Armée française
  • Maxime Pascal, direction, conception du spectacle
  • Damien Pass, basse, (Lucifer)
  • Alphonse Cemin, piano, (Lucifer dream's player)
  • Claire Luquiens , flûte, (The black cat Kathinka)
  • Henri Deléger, trompette, (Michael)
  • Mathieu Adam, trombone, (A diabolical windplayer)
  • Guy Didier, orgue
  • Emilie Fleury, chef de choeur
  • Damien Bigourdan, direction scénique, conception du spectacle
  • Nieto, création visuelle, Conception du spectacle
  • Florent Derex, projection sonore
  • Augustin Muller, réalisation informatique musicale Ircam
  • Pascal Lavandier, costumes
  • Myrtille Debièvre , aménagements scéniques
Vaste cycle opératique à l’ambition démiurgique, Licht brille d’un éclat intense dans l’œuvre de Karlheinz Stockhausen. Adoptant une forme scénique résolument hors normes, Samstag en est l’une des pièces les plus remarquables.

Initié en 1977 et achevé en 2003, Licht (Lumière) est un cycle de sept opéras, durant au total 29 heures, avec lequel Karlheinz Stockhausen tente de recréer le monde. Chaque opéra du cycle est dédié à un jour de la semaine, auquel correspondent une planète et divers attributs issus de la mythologie. Placé dans l’orbite de Saturne et sous l’influence de Saint François d’Assise, Samstag (Samedi) a pour protagoniste principal Lucifer, le « porteur de lumière ». Sur scène, cela donne un véritable flamboiement musical et visuel, propice à un émerveillement constant, au fil d’un spectacle émaillé de surprises et présenté en deux parties : la première à la Cité de la musique et la seconde à l’Église Saint-Jacques-Saint-Christophe.
 

En lien avec ce concert

Clés d'écoute

Samstag aus Licht de Stockhausen