Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Khatia Buniatishvili

Bach, Liszt, Brahms, Chopin, Prokofiev
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

Johann Sebastian Bach
Prélude & Fugue BWV 867 (extrait du Clavier bien tempéré)
Johann Sebastian Bach / Franz Liszt
Prélude & Fugue BWV 543
Franz Liszt
Liebestraum n°3
Johannes Brahms
Intermezzos op.117 n°2 et op.118 n°2
Rhapsodies n°1 et n°2
Entracte
Frédéric Chopin
Polonaise n°6 " Héroïque"
Scherzo n°3
Franz Liszt
Grand Galop chromatique
Sergueï Prokofiev
Sonate n° 7

Distribution

Khatia Buniatishvili, piano
Le tempérament flamboyant de Kathia Buniatishvili se marie idéalement avec les œuvres virtuoses de Chopin, Liszt et Prokofiev. Quant aux pages délicates de Bach et Brahms, elles apportent au jeu sensible de la pianiste un éclairage différent.

En quelque années, Kathia Buniatishvili est devenue un véritable phénomène musical, attirant à ses récitals les publics les plus divers. Sa personnalité très affirmée, son talent et ses dons pour la communication lui valent une forte reconnaissance internationale. Varié, son programme alterne pages éthérées et œuvres étincelantes. Parmi les premières, le Troisième Nocturne « Liebestraum » (« Rêve d’amour ») est devenue l’emblème du Liszt le plus évanescent. Les Intermezzi de Brahms, qui sont autant de confidences, poursuivent cette quête intimiste.  À l’opposé, le Grand Galop chromatique du compositeur hongrois fait feu de tout bois, jusqu’à soulever un vent de folie. Tout comme le cataclysmique Precipitato de la Septième Sonate de Prokofiev, un des chevaux de bataille de l’artiste française d’origine géorgienne.
 
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7