Spectacle

Buyō

Japanese Classical Dance Association

Yashiyo Inoue dansant YashimaYashiyo Inoue dansant Yashima © Tomoko Ogawa
Buyo - Fuji MusumeBuyo - Fuji Musume © DR
Buyo - Renjishi (Le lion et le Lionceau)Buyo - Renjishi (Le lion et le Lionceau) © DR
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites pour le concert du soir

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 14 octobre 2018 — 15h00
Lundi 15 octobre 2018 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h40 avec 1 entracte

Programme

  • Fuji Musume
    La jeune Fille-glycine (style Nagauta)
  • Yashima
    La Bataille de Yashima (style Jiuta)
  • Renjishi
    Le Lion et le Lionceau (style Nagauta)

Distribution

  • Japanese classical dance association
  • Yachiyo Inoue, danse
  • Umeya Nakamura, danse
  • Motoi Hanayagi, danse
  • Genkurō Hanayagi, danse
  • Hatsuhana Bando, danse
  • Eikinu Gojō, danse
  • Seikin Tomiyama, koto
  • Katsushirō Kineya, nagauta
  • Eihachirō Kineya, shamisen
  • Roei Tōsha, narimono
Mélange de danse et de pantomime, le buyō s’est répandu à partir du XVIIe siècle. Ce spectacle donne l’occasion d’admirer l’art de Yachiyo Inoue V, membre d’une des plus grandes familles de danseuses du Japon.

Au Japon, le buyō est plus qu’une danse raffinée exécutée par les geishas et les apprenties (maiko) en leur temps : c’est une tradition respectée, transmise dans une centaine d’écoles à travers le pays. Ce style, développé à partir du kabuki, a connu de nombreuses évolutions au fil des siècles. Tandis que le kabuki devenait une forme théâtrale, le buyō s’émancipait afin de devenir un art de la danse et du mime à part entière. Yachiyo Inoue V, petite-fille de Yachiyo Inoue IV, « trésor national vivant » du Japon et grande interprète du buyō, est également directrice d’une des plus importantes écoles de danse du pays. Dans de ce spectacle, elle interprète Yashima (La Bataille de Yashima), l’une des pièces emblématiques qu’elle a héritées de sa grand-mère. Deux pièces datant du XIXe siècle, Fuji Musume (La Jeune Fille-glycines) et Renjishi (Le Lion et le lionceau), seront également présentées par d’éminents danseurs.
Japonismes 2018 et Japan Foundation
Coproduction Fondation du Japon, Philharmonie de Paris
En partenariat avec la Maison de la culture du Japon à Paris

Dans le cadre de Japonismes 2018

En lien avec ce concert

Clés d'écoute

Le buyo