Concert symphonique

Romantismes

Orchestre du Conservatoire de Paris - Jean-Claude Casadesus - David Kadouch - Debussy, Schumann, Ravel, Beethoven - CONCERT DIFFUSÉ SUR PHILHARMONIE LIVE

Concert en replay - Jean-Claude Casadesus Concert en replay - Jean-Claude Casadesus © Ugo Ponte
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 18 janvier 2021 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h25

Programme

  • Claude Debussy
    Prélude à l'après-midi d'un faune
  • Robert Schumann
    Concerto pour piano
  • Maurice Ravel
    Pavane pour une infante défunte
  • Ludwig van Beethoven
    Symphonie n° 1

Distribution

  • Orchestre du Conservatoire de Paris
  • Jean-Claude Casadesus, direction
  • David Kadouch, piano

Concert diffusé en live et en différé sur Philharmonie Live.

INFORMATIONS COVID-19 : ANNULATIONS, MODIFICATIONS, REPORTS 


L’ancien fondateur et chef de l’Orchestre national de Lille Jean-Claude Casadesus dirige l’Orchestre du Conservatoire de Paris dans un programme franco-germanique mêlant romantisme et impressionnisme.

Le célèbre Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, qui illustre la belle églogue de Mallarmé, nous plonge dans les désirs et les rêves d’un de ces satyres fabuleux qui, las de poursuivre nymphes et naïades, « se laisse aller au soleil enivrant ». Quelques années plus tard, Maurice Ravel écrivit – d’abord pour piano – sa Pavane pour une infante défunte qui captive l’auditeur par sa douce mélancolie. Plus d‘un siècle plus tôt, en Allemagne, Robert Schumann composait son unique Concerto pour piano. Après avoir entendu sa Fantaisie pour piano et orchestre, Clara Schumann l’avait encouragé à la développer en un concerto, ce qu’il réalisa en 1845. Beethoven attendit presque la trentaine avant d’aborder le genre de la symphonie. Créée à Vienne en 1800, la Première Symphonie se situe dans le sillage de Haydn et Mozart, bien que l’originalité et la personnalité du compositeur soient déjà perceptibles dans cette partition fraîche et limpide. 

Coproduction Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Philharmonie de Paris
Concert diffusé en vidéo
En direct, en différé sur Philharmonie Live
Télécharger l'application Philharmonie Live pour être alerté des prochains concerts diffusés en direct

Écouter et regarder

Robert Schumann : Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 54 - Nicholas Angelich, piano, Chamber Orchestra of Europe, Yannick Nézet-Séguin, direction
Gustav Mahler : Symphonie n° 4 en sol majeur - Staatskapelle Berlin, Pierre Boulez, direction