Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Académie La Maestra #2 : la master-classe de Marin Alsop

Publié le 06 avril 2021 — par Philharmonie de Paris

— Marin Alsop et Rebecca Tong lors de la master-classe du 15 mars 2021. - © Elisa Borde

Rencontre avec la cheffe américaine et les lauréates du concours 2020, Holly Choe, Rebecca Tong et Glass Marcano, dans le cadre de la séance de travail consacrée à  Brahms et Beethoven.

— Académie La Maestra : la master-classe de Marin Alsop.

Marin Alsop :

La master-classe est vraiment destinée à donner aux jeunes cheffes d'orchestre l'opportunité d’expérimenter, de travailler avec un orchestre professionnel, de voir ce qui marche, ce qu'elles peuvent améliorer. C'est un environnement sûr qui leur permet de tenter des choses. J'ai choisi des symphonies de Brahms et de Beethoven pour leurs styles différents. Brahms requiert un son puissant et profond, tandis que Beethoven exige de la clarté et une lecture lucide.

Holly Hyun Choe :

Passer par l'académie La Maestra a été une chance, car ils proposent beaucoup de choses, beaucoup d'encadrement. J'ai gardé contact avec certains membres du jury.  Je les sollicite quand j'ai besoin d’aide ou pour des questions sur le répertoire. L'équipe de l'académie est fantastique. Ils aident à organiser toutes les master-classes, à trouver un soutien financier quand on travaille en tant qu'assistantes. Ça a été une opportunité formidable. Aujourd'hui, je suis avec l'Orchestre de chambre de Paris. Ce genre d'occasion ne se présente pas facilement. L'académie nous permet de rencontrer ces orchestres, et je lui en suis très reconnaissante.

Glass Marcano :

Cette master-classe est une chance. On côtoie de grands chefs qui nous donnent les conseils dont on a besoin pour aborder l'orchestre, avec la meilleure technique possible, ce qui est le plus important. Ce concours m'a apporté énormément d'expérience. Il m'a permis d'être ici aujourd'hui. J'ai eu la chance de bénéficier de cette master-classe avec Marin Alsop.

Rebecca Tong :

Ça a été une expérience formidable. Marin a un cœur immense, elle veut aider les jeunes cheffes... Tous les chefs, d'ailleurs ! Quand elle enseigne, on sent sa passion pour transmettre son savoir et son expérience. À côté d'elle, tout paraît simple. Elle n'est pas intimidante, elle est très chaleureuse et c'est un puits d'expérience et de connaissance. Quand on lui pose une question, sa réponse est toujours pleine d'expérience et de savoir.

Marin Alsop :

« N'oublie pas que tu essaies d'arrêter. Désolée. On y est presque. Encore une fois. Tu dois sentir que c'est un son plus profond. On reprend, 458.

Je me vois plus comme une coach. Ou un mentor. Pas un professeur qui corrige la moindre petite chose. J'essaie de leur donner des idées qu’elles pourront intégrer dans leur propre style de direction. Ce qui est beau dans ce métier, c’est que chacun le vit différemment. C'est vraiment l'expression profonde de votre personnalité.

Rebecca Tong :

L'académie m'a offert beaucoup d’opportunités, ils ont organisé des échanges avec beaucoup de gens, des master-classes avec des chefs renommés. C'était une chance, pour une jeune cheffe comme moi, d’être impliquée, d'être soutenue dans un environnement pareil.

Marin Alsop :

C'est passionnant de voir ces jeunes femmes sur l’estrade, de voir l'orchestre heureux de les accueillir, et de les voir progresser si vite. C'est passionnant. Le concours La Maestra et l’académie, c’est bien plus qu'un concours. C'est une façon d'encourager ces jeunes à donner le meilleur d'elles-mêmes. Je suis heureuse d'y contribuer. 

 


Marin Alsop s'engage très tôt en faveur de l'éducation et de la promotion des carrières de jeunes cheffes via des projets tels qu'Orchkids, un programme d’éducation musicale pour les jeunes défavorisés, ou la bourse de direction Taki Concordia. En 2020, elle accepte l'invitation de Claire Gibault et rejoint l'Académie La Maestra en tant jury et "coach" pour accompagner et tutorer les académiciennes tout au long de leur formation. 

Holly Hyun Choe est une cheffe américano-coréenne. Elle a déjà dirigé de nombreux orchestres tels que les Heidelberger Sinfoniker ou les Hofer Symphoniker. Actuellement directrice musicale de l’Orchesterverein Wiedikon et de l’orchestre symphonique des anciens élèves de l’Université de Saint-Gall (Suisse), elle fait également partie de l'Académie La Maestra. 

Jeune cheffe indonésienne d’origine chinoise, Rebecca Tong est actuellement cheffe d’orchestre résidente auprès du Jakarta Simfonia Orchestra. En septembre 2020, elle remporte le 1er prix, le prix Arte ainsi que le prix des Salles et des Orchestres Français lors de la première édition du Concours La Maestra.

Glass Marcano, jeune cheffe d'orchestre vénézuélienne, est nommée directrice musicale de l’Orchestre Symphonique des Jeunes du Conservatoire Simón Bolívar en 2018. En 2020, elle arrive demi-finaliste du concours La Maestra et est lauréate du Prix du Paris Mozart Orchestra. 

Philharmonie de Paris