Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Saison 3 - Épisode 5 - L'olifant

Publié le 16 septembre 2022 — par Brigitte Blaise

Le lion, roi de la savane, dort toute la journée, alors que le guépard et ses hyènes dévastent le pays. Quand le soleil décide de ne plus se lever, le lion va devoir agir…

Un podcast pour les 3-8 ans.

Conte-moi la musique : des histoires fabuleuses, drôles et poétiques, imaginées à partir des instruments du Musée de la musique.

Écoutez ce podcast sur Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts ou Spotify.

 

Transcription :

LE LION PARESSEUX

Conte écrit par Brigitte Blaise

 

Depuis toujours, dans la grande forêt le lion régnait en maitre !! Le roi rendait la justice et prenait les grandes décisions, accompagné du guépard qui courait plus vite que lui et ça c’était bien pratique pour aller voir ce qui se passait jusqu’à la rivière avec les crocodiles. Mais voyant que le guépard faisait bien le travail, petit à petit le lion lui avait confié beaucoup de missions et le roi a commencé à se reposer plus que d’habitude.

Aujourd’hui le lion ne travaille plus du tout et dort toute la journée, il se dit que son aide fait très bien l’affaire ; ce qu’il ne sait pas c’est que les hyènes accompagnent le guépard et qu’elles sont féroces et martyrisent les animaux qui ont de plus en plus peur.

La lionne le sait et fait tout ce qu’elle peut « lève-toi et reprend les choses en main quand même, tu es le roi ! »

 

Tout le monde fuit de tous côté, antilopes, gnous phacochères tous, des plus petits aux plus grands se serrent dans les terriers ou les hautes herbes…mais lui le guépard court à vive allure et les hyènes se camouflent s’élancent, font des croche pattes et hop… mangent tout ce qu’elles peuvent.

Le soleil qui voit tout cela n’est pas content du tout après le lion qui laisse son pays à l’abandon, il décide alors de retirer ses rayons un à un et ne se lève plus… comme le lion.

Ainsi il fait nuit, et encore nuit… tout est encore plus difficile pour les pauvres animaux qui n’osent plus sortir et meurent de faim. Ceux qui d’habitude se lèvent le jour croisent ceux qui ne vivent que la nuit « tiens on ne se rencontrait pas d’habitude »

Lève-toi dit la lionne à son mari :

« Je ne vois même plus les taches brunes sur le dos de nos enfants… il fait toujours nuit, le soleil doit être en colère », mais rien à faire, le lion la regarde à peine, se lèche les pattes et replonge dans un profond sommeil.

En réalité le guépard ne sait pas rendre la justice, tout le monde se dispute dans le pays et les hyènes en profitent ! Ça ne peut plus durer, ce n’est plus une forêt c’est un champ de bataille !!!!

 

Une nuit les oiseaux ont une idée : « nous avons toujours chanté au lever du soleil, si nous chantons tous devant le roi il se lèvera sûrement et aussi le soleil… allons y disent les toucans » et dans une nuée bleue électrique tous s’envolent et s’installent là devant le lion.

Comme ils chantent un peu n’importe comment, à qui mieux mieux, le brouhaha est tel que le lion lève la tête et avec sa grosse patte en attrape un méchamment.

 « Allez-vous me laisser tranquille…»

Les singes là-haut disent « raté ! raté » et il fait toujours nuit

Les antilopes aussi ont bien l’idée de danser pour le roi mais ça ne marche pas.

Et il fait toujours nuit !  Le guépard surgit toujours là où on ne l’attend pas et les hyènes ont des yeux de chat.

« Il ne faut pas sortir les enfants » disent toutes les mères.

Voyant la détresse de tous ces pauvres animaux, les éléphants décident d’agir : Hannibal le plus vieux a une idée.

« Mes amis, apportons au roi la défense de notre ancêtre, celle qui est cachée depuis si longtemps, il y a dedans quelque chose qui un jour a fait grandir nos oreilles. »

C’est alors que se mettent en route les éléphants, la terre tremble, les singes s’immobilisent tout là-haut.

« Cette fois ce n’est pas le guépard, l’heure est grave, on ne les voit jamais par ici ».

 

Hannibal, suivi de tous les éléphants, dans un gros nuage de poussière s’arrête net devant le lion qui, le voyant, se lève d’un bond car ce vieil éléphant est le seul que le roi respecte.

Avec sa trompe, Hannibal dépose à ses pieds la défense de ses ancêtres « Si tu souffles fort dans cette défense, quelque chose en sortira pour ouvrir les oreilles du ciel, là où dort le soleil, et la lumière se fera sur les œuvres bonnes et mauvaises du royaume, courage sire »

Une fois les éléphants partis, le guépard, curieux, arrive avec les hyènes, croise le regard du roi qui lui dit « souffle » mais le guépard souffle du mauvais côté … laisse-moi faire dit le lion (« ah enfin » se dit la lionne).

Mais c’est une sorte de rugissement qui sort de la défense, puis un vrombissement, puis une drôle de chose qui fait fuir les lionceaux, le lion reprend son souffle et cette fois un son puissant sort de la défense, se propage dans la forêt, s’élance vers le ciel, se répand dans l’univers, fait vibrer les rayons du soleil qui étaient tout repliés sur eux même, soudain… une lueur diffuse apparait, faisant lever toutes les têtes dans la forêt.

 Les éléphants s’arrêtent car leurs oreilles s’ouvrent comme des éventails.

« Il a réussi » dit Hannibal.

Le guépard et les hyènes s’enfuient à toute allure, lion reprend ses forces au fur et à mesure que se lève le soleil et tout redevient comme avant

Depuis, il fait jour et nuit dans la grande forêt et le lion y règne sans jamais dormir ou sommeiller.

La défense ancestrale, l'oliphant, est toujours précieusement gardée dans un endroit secret.

Extraits musicaux :
- Ballaké Sissoko, Fassery Diabaté, Oumar Niang,, Controcanto, Concert enregistré à la Philharmonie de Paris 2016
- Baka Forest People, Ngonnalati (Ngombi Na Peke 2), Heart Of The Forest, Baka Beyond
- Ballaké Sissoko, Fassery Diabaté, Oumar Niang, Dance patterns, Concert enregistré à la Philharmonie de Paris 2016
- Estelle Wolf, Improvisation à l'olifant, Musée de la musique 2022
Brigitte Blaise